SI DIEU VEUT!

au-secours-tunisie-217x300

Sur mon ile, il y a une forme de fatalisme qui touche grand nombre d’habitants. Après 10 ans passés ici, que je comprends enfin pourquoi, quand tu dis à quelqu’un « à demain » on te répond très souvent « si Dieu veut ! ». Je peux te dire qu’en ce moment, Dieu l’a pas l’air de vouloir grand-chose pour moi.

L’auteur et l’éditeur que je suis (la schizophrénie me pend au nez) viennent de décider, après concertation et suite à une semaine riche en évènements majeurs, que dans ma ligne éditoriale (parce que oui, j’ai une ligne éditoriale) apparaitrait dorénavant, de temps en temps, « à ma guise » comme dirait Jean, un bilan de ma semaine.

Sans tambour ni trompette, je vais commencer là, tout de suite, maintenant. Tu vas t’apercevoir assez rapidement que ça a été une semaine de loose. Réalisée sans trucage.

Samedi : Le Lave-linge tombe en panne. Il n’est toujours pas réparé, avec eau et linge à l’intérieur. Bonjour l’odeur quand on va réussir à l’ouvrir. Ce même jour, mon grand a gagné un match. Retiens bien cette bonne nouvelle. Je ne suis pas sure que tu puisses en lire d’autres un jour aujourd’hui.

Dimanche : Fêtes des mères. Les mômes m’ont gâtée. Ah ben si, y avait une autre bonne nouvelle. Hip Hip Hip ! Par contre, l’homme a été en dessous de tout. Mais je t’en ai déjà parlé LA. Dimanche toujours, mon 8 ans a perdu un match. Je tiens à dire, rapport à ce billet, que l’honneur est sauf. Il était autorisé pour la première fois à jouer dans la catégorie supérieure à la sienne. Après cette défaite, sur le retour, la voiture est tombée en panne sur une voie rapide. Ensuite il a plu tout le reste de la journée mais ça… Tiens tant qu’on y est, si t’as un truc pour faire comprendre à un gosse de 8 ans que c’est dans les défaites qu’on apprend, je suis preneuse !

Lundi : Mon 8 ans, d’excitation, après avoir regardé un super match à la télé, a pété la rampe de l’escalier en y mettant un coup de pied fracassant. Tu peux me dire que ce n’est pas grave, qu’il faut relativiser etc. Le seul hic, c’est qu’on a mis notre maison en vente. Je ne sais pas chez toi, mais ici, les visiteurs cherchent le mouton à 5 pattes. Une rampe d’escalier pétée, ça ne le fait pas. Pour la visite de mardi, la rampe n’était pas.

Mardi : Visite de la maison. A chaque fois on est rempli d’espoir. Notre maison n’est pas un palace, mais elle est en bon état, saine, propre et fonctionnelle. Avec un grand jardin et… une piscine. Comme souvent, les gens se projetaient. Mais ça n’aboutit pas. Ça commence à me monter au cerveau.

Mercredi : RAS. Enfin si, le jour des enfants. Le jour où je suis taxi, maitresse d’école, cuisinière, infirmière, animatrice… et HS le soir.

Jeudi : Je suis tous les conseils de Stéphane Plaza à la lettre. Je range, arrange et je nettoie tout bien la maison parce qu’une autre visite est prévue. Après un mercredi avec les gosses, les animaux et la pluie, ça fait pas mal de boulot. Je finis d’astiquer et me prépare à recevoir les visiteurs. 15 minutes plus tard, ces gens envoient un sms (courageux les gens) pour annuler la visite. Pouvaient pas appeler 2 heures plus tôt non ? Connards ! Je me pose, déconfite, démoralisée de ce labeur inutile et de cette maison qui ne se vend pas. Savoir que ce n’est pas la seule invendue (c’est la crise ma pauvre dame) ne me procure aucun réconfort. C’est à ce moment-là que j’ai entendu un petit bruit. Ça venait du frigo ? Non, du congelo ! Je l’ai ouvert. J’ai vite compris, à la sensation de tiédeur moite qui en sortait, qu’il y avait un problème. Congelo HS. J’ai dû jeter tout ce qu’il y avait dedans. Des petits plats cuisinés qu’on avait précieusement congelés, des glaces, du poisson… enfin bref, il était blindé le congelo. Dans la foulée, parce qu’il faut garder le rythme, l’homme m’a appelée pour m’indiquer le montant du devis pour la réparation de la voiture. 900 euros. Le prix de notre voiture poubelle. Là, j’ai craqué.

Nous sommes vendredi. Il est 13h. Le début de journée s’est passé sans encombre. Je ne te cache pas que j’angoisse un peu. Avec la poisse qu’on se tient, tout peut arriver. Ne me dis pas que c’est une simple mauvaise passe. Depuis des mois c’est à peu près toutes les semaines le même cirque. Je sature. Je perds mon sens de l’humour. Ce n’est pas bon ça.

Si tu vois Dieu, tu peux lui toucher deux mots sur ma situation ? Nan parce que lui et moi ne sommes pas en relation ; je ne voudrai pas avoir l’air d’une arriviste.
Il peut me trouver ICI.

EDITT: Depuis, l’ordinateur de l’homme a lâché. Sur mon ile, beaucoup croient au vaudou. Une amie pense que j’ai été vaudouisée par ma voisine (qui fait ça), et qu’il faudrait que j’aille me faire libérer du mal. Nan mais là, je n’arrive même plus à en rire… un jour je te raconterai ça…

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article a été publié dans WHAT ELSE?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

38 commentaires pour SI DIEU VEUT!

  1. Emmanuelle dit :

    Euuuuuuuuuh, a demain……..si dieu veut……..et bonne soirée

    J'aime

  2. J’ai envie de te dire M…. pour la suite !
    Mais pour avoir eu quelques galères l’année dernière (retrait de permis de zhom pendant mes 5 derniers mois de grossesse, cambriolage de la maison…), j’ai quand même bien l’impression que ça peut tourner ! Alors je sais que ça ne te soulageras pas forcément, mais la roue tourne !

    J'aime

  3. oth67 dit :

    La spirale infernale !
    Bon WE, je te souhaite !

    J'aime

  4. Val1603 dit :

    Le lave-linge, la voiture, le congélo… bon bah… ça y’est le jamais deux sans trois est atteint… alors j’espère que tu vas aller vers du mieux maintenant. Bisous.

    J'aime

    • La Carne dit :

      l’ordi de l’homme a lâché hier soir… on se console en disant que c’est le professionnel et que donc ça ne nous coutera rien… mais quand même… bisous

      J'aime

  5. Corinne dit :

    J’hésite même à t’écrire…. Etant dans une galère sans nom depuis……j’en suis venue à détester ma maison que je prenais pour une amie, tu parles elle nous a envoûtés oui, coincés l’air de dire « vous m’avez voulue, vous ne me quitterez pas » et je n’en peux plus et une amie agent immobilier me dit que ce n’est pas le moment de vendre… Pour les foutus objets électriques et électroniques, ici c’est le sèche linge depuis 6 mois (pas de sous pour réparer) tu vois un peu avec le climat….
    Bref comme toi je ne m’en remets pas à dieu, l’existe pas pour moi ! Je cherche… quand j’ai une solution je te la donne volontiers….
    COURAGE

    J'aime

    • La Carne dit :

      cette maison nous coince. on est bloqué sur l’ile à cause d’elle. J’en peux plus. Je me moque souvent, mais le climat de mon ile ne me convient pas. tu sais, ici, ils croient encore beaucoup au vaudou. une copine m’a conseillé d’aller me faire libérer du mal que, selon elle, un ennemi aurait jeter sur moi. elle pense à ma voisine qui me déteste et qui pratique ça… ça me fait sourire… mais putain, quand ça veut pas ça veut pas!

      J'aime

  6. Carrie dit :

    File te faire delivrer de ce mal!
    Tu ne risques rien de « plus » pire

    J'aime

  7. laurie6882 dit :

    Bon … Je suis archi nulle pour remonter le moral … Je sais jamais quoi dire … Par contre, je serai toi, je m’armerai d’une cuillère et d’un pot de nutella géant …
    Bon courage a toi !

    J'aime

    • La Carne dit :

      je suis déjà à fond sur le Nutella! 😉 a ce rythme de poisse je vais vite avoir repris les kilos perdus l’an dernier! 😉 Merci pour le courage!! je prends! 🙂

      J'aime

  8. LéaAddict dit :

    Aie tu as une sacrée poisse 😦 Pour ma part le Seigneur m’a offert une jolie Box à embrouilles. Les boîtes « beauté, culinaire… » sont devenues trop communes, alors j’ai une boîte perso « Mes histoires glauques ».
    Bon courage 😉

    J'aime

  9. oth67 dit :

    Tout va bien aujourd’hui ?

    J'aime

  10. Franie dit :

    À ça je te réponds : tiens bon, ne lâche pas ! Ça se dit aussi sur l’île!
    Un jour après le passage du cyclone Hugo (le cyclone! ). Un homme accablé regardait les débris de sa maison. Un passant lui dit : tiens bon, ne lâche pas! Et lui de répondre : que veux- tu que je tienne, il n’y a rien à tenir! ( j’y étais pas c’est ma sœur qui ma l’a raconté ). Moralité : garder toujours son humour, prendre la vie du bon côté. Je sais c’est facile à dire…
    Le vaudou hi hi hi , si tu y crois t’es foutu !

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s