QUAND ALLAITER DEVIENT UN ACTE MILITANT…

cochon

Je ne vais sans doute pas me faire que des amies aujourd’hui, si on considère le nombre incroyable d’articles sur l’allaitement qui circulent sur les blogs. Pas une journée sans en voir passer un. L’allaitement donne des ailes ! Allaiter n’est plus seulement un acte personnel, cela devient un combat sur la place publique.

Je ne suis pas contre l’allaitement… quand il est pratiqué en toute sérénité, sans pression. Je n’ai pas eu à me poser la question du pour ou du contre. J’ai adopté mes enfants. Mais j’assume être contre l’allaitement militant et toutes les leçons de vie et les culpabilisations qui vont avec.

J’entends souvent « oui mais toi tu as adopté, donc tu n’as pas pu allaiter. Tu n’as pas eu le choix. C’est différent ». J’en deviendrais presque une brebis égarée qui ne sait simplement pas de quoi elle parle. Pour être honnête, je n’ai jamais envisagé d’allaiter, même avant de savoir que je n’aurai pas d’enfant biologique. C’est quand j’avoue cette non-envie que, habituellement, on me sort « oui mais tu aurais changé d’avis si tu avais mis tes enfants au monde ! ». Mais merde ! Qu’en savez-vous ? On va aussi me dire que quand on essaye, après on adore, que même si c’est dur au début, faut se forcer… bref, toute la panoplie de la parfaite mammifère mère allaitante.

J’ai travaillé en maternité. J’ai accompagné des mamans pour leurs premières mises au sein. J’ai adoré participé à ce moment délicat et émouvant. J’ai aussi accompagné et rassuré des mamans qui souhaitaient biberonner tranquillement, sans qu’on vienne leur faire la morale et tenter de les convaincre qu’elles faisaient mal.

Allaiter oui, mais pourquoi militer ? Pourquoi ne pas vouloir entendre que certaines n’ont pas les mêmes envies que d’autres? Pourquoi ne pas envisager que pour certaines (dont moi) le biberon n’est pas le diable, mais au contraire un allié sans faille de la mère et du père. J’ai parfois l’impression qu’une maman qui allaite et milite a un ange (le sein) sur une épaule, et un démon (le biberon) sur l’autre.

Personne ne vous empêche d’allaiter votre bébé, votre enfant. Mais n’essayer pas de convertir les autres. J’ai le sentiment parfois que les mères qui ne souhaitent pas allaiter sont prises au piège des leçons et d’une certaine propagande ; ça me fait le même effet que si un témoin de Jéhovah sonnait à ma porte et me lâchait un « rejoins-nous petit scarabée ! Suis le droit chemin ! L’allaitement c’est le bien ! Le biberon c’est le mal ! Rejoins le côté clair de la force laiteuse, sinon un avenir gris vous attend ton rejeton et toi ! Coupable tu seras ». Coupable de quoi ? Pourquoi vouloir convaincre à tout prix ?

On peut argumenter que pour avoir une telle vision des choses, je dois sans aucun doute être mal avec mon corps, avoir une pudeur exacerbée, être intolérante ; c’est sans doute vrai. Parce qu’en plus d’être contre le militantisme, j’admets être choquée quand je vois une maman allaiter un enfant de plus de quelques mois un an. Choquée dans la vision, dans l’idée même. Pour moi, cela n’a rien de naturel. Surtout en public. Je ne vois pas en quoi donner le sein se faire prendre le sein par son enfant de un, deux ou trois ans est beau. À mes yeux, le sein ne représente plus qu’un garde-manger sur pattes et à disposition. Mais putain, chez moi, le frigo, à deux ans, ce n’est pas open bar !

Un jour, je discutais avec une copine qui allaitait son bébé enfant (mais ne militait pas). On papotait tranquillement. L’enfant est arrivé, s’est installé, a déballé le sein de sa mère et l’a mangé (enfin tu vois ce que je veux dire). Sans rien demander. Chez moi. Sous mon nez. Ne me parlez pas de relation mère-enfant. Je ne vois là que l’emprise d’un enfant sur sa mère.

vélo

Ma sœur a allaité ses quatre enfants. Elle a expliqué un jour, à une amie qui avait son enfant malade « comme dit (ouais ma sœur commence souvent ses phrases comme ça et je déteste) t’avais qu’à allaiter. Je t’avais dit. Regarde les miens… blablabla… ». Ma sœur, je n’aimerais pas l’avoir comme amie. Faut arrêter le délire. On fait maintenant des laits infantiles complets et parfaitement adaptés aux nourrissons qui deviendront de beaux enfants en bonne santé. La preuve, les miens.

Les mères qui ont choisi de ne pas allaiter ne nous saturent pas de discours pro-biberon ! Epargnez moi un « c’est parce qu’elles savent que ce n’est pas bien ». Pourquoi revendiquer à ce point l’allaitement ? On frôle parfois l’overdose et le prosélytisme. Allaiter oui, en parler, partager, pourquoi pas… mais militer à outrance, culpabiliser, vouloir convertir, non ! Sous couvert du bien être de bébé, les propos peuvent parfois être radicaux et totalement doctrinaires.

Je me demande si ces personnes peuvent imaginer une seule seconde que non, être un frigo sur pattes pour son gosse n’est pas un trip qui éclate tout le monde. Oui, donner le biberon à son nouveau-né peut être beau et permet aussi une jolie relation avec son enfant. Non, ce n’est pas en culpabilisant qu’on obtient des mères biberonneuses qu’elles allaitent sereinement. Non, toutes les mères ne rêvent pas de donner le sein. Oui, allaiter c’est bien. Biberonner aussi.

ArticlepubliéSobusygirls-rouge

Source photos :http://blog.allaitement.sibellia.fr/

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez moi sur www.lacarne.blog pour mes billets d'humour et d'humeur!
Cet article, publié dans WHAT ELSE?, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour QUAND ALLAITER DEVIENT UN ACTE MILITANT…

  1. Je suis d’accord avec presque tout ! Je donne le bib et j’ai presque toujours culpabilisé de le faire et je sais que c’est con ! J’ai essayé l’allaitement, ça ne marche pas, je n’y arrive pas (2 fois) et je suis sûre que si j’avais un 3ème enfant j’essaierai encore, alors qu’au fond de moi je sais aussi que manifestement ça ne me convient pas… (triple débile donc) ! Mais on entend tellement d’une façon ou d’une autre que le lait artificiel c’est pas génial, allaiter c’est le mieux…

    J'aime

    • La Carne dit :

      concernant le lait artificiel, quand je bossais en maternité, c’était clair: il est complet et adapté. mais le lobbying de l’allaitement sont très forts pour coller le doute! Quand mon premier enfant est arrivé, il n’avait pas été allaité… il avait un an, j’ai posé malgré tout la question à mon médecin des conséquences que ça pourrait avoir. Sa réponse a été claire: aucune! donc tu peux a priori donner le biberon en toute sérénité si c’est ce qui te convient! 🙂

      J'aime

  2. Je ne re commente pas ici hein 🙂

    J'aime

  3. fedora dit :

    perso, j’ai tenté d’allaiter… en fait j’ai allaité la poulette un mois… parce que je pensais que c’était bien pour elle… mais à aucun moment ça n’a été une partie de plaisir ! franchement passé les quelques premières fois, ça m’a vite gonflé : j’avais mal… plus l’impression exacte (que tu as employée) d’être un garde manger sur pattes… plus des saignements… hum ! glamour à souhait ! une pédiatre ONE a essayé de me persuader de « faire un effort, c’était bon pour ma fille »… put**** j’ai eu envie de lui exploser les dents : c’était mes seins pas les siens ! mon meilleur souvenir d’allaitement : avoir regardé les 3 premières saisons des experts las vegas… ça a été un soulagement d’arrêter ! maintenant je ne critique pas celles qui le font : chacun ses choix et c’était le mien de ne pas aller plus loin qu’un mois… mais c’est clair que passé un certain âge (genre, quand les dents arrivent) ça me perturbe un peu l’allaitement… enfin, encore une fois chacun ses choix…

    J'aime

    • La Carne dit :

      nan mais quand ça te force à regarder les experts machin chose, c’est qu’il est temps d’arrêter! 😉 pour le reste, nous sommes d’accord! chacun fait comme il veut, peut! tout est bien! mais militer…putain, ras le bol!

      J'aime

      • fedora dit :

        on est d’accord : ne pas culpabiliser celles qui ne veulent pas ! qu’on leur fiche la paix ! (sinon, j’ai une collègue… pas dans mon service hein, dans une asbl !… qui vient avec son mouflet au boulot parce qu’elle allaite !!!!!!!! ça me tue… vais amener mon chat tiens 🙂 )

        J'aime

  4. ifeelblue dit :

    j’ai rien à dire tellement je suis d’accord! ^^

    J'aime

  5. lafeedulac dit :

    Moi je suis une allaitante, et c’est mon choix 🙂 et je trouve ça super pratique de pouvoir dégainer n’importe ou n’importe quand, sans trimballer biberons, lait en poudre et litres de flotte ou sans avoir besoin de me lever pour préparer un bib a 3 h du mat, juste attraper le bébé et le brancher. Ouais moi je suis une feignasse 😀 après que les autres fassent ce qu’elles veulent, du moment que je suis pas obligée de faire pareil !

    J'aime

  6. mamanouest dit :

    Moi, je suis pour que chacun/cune fasse ce qu’elle veut et surtout, qu’on lui foute la paix !
    Au moment où tu tombes enceinte, où l’enfant arrive, tout le monde se croit en droit de juger ta vie et de te distiller ses conseils.
    Moi, j’adore les conseils, seulement quand je les ai sollicités.

    J'aime

  7. axelle57 dit :

    Allez, je viens chez toi faire entendre mon son de cloche, sur SBG, je n’ai pas eu envie.

    Je suis une allaitante de longue durée (mon dernier a cessé il avait 4 ans passés, t’ention, ne hurlez pas, il ne restait que la tétée du soir et encore, pas tous les soirs sur la fin), j’ai pratiqué le co-allaitement, j’ai milité pour que celles qui faisaient le choix de l’allaitement soient soutenues correctement (combien cessent à contrecœur à cause de mauvais conseils et tout et tout?) mais jamais pour forcer celles qui ne voulaient pas à le faire.
    J’ai foiré mes 1ers allaitements assez rapidement faute de bons conseils (genre soutien pour continuer, ne serait-ce que partiellement, après la reprise du travail).
    Les deux derniers je les ai réussis: je les ai menés comme je l’ai voulu, aussi longtemps que je l’ai voulu. Jamais eu la sensation d’être un garde-manger sur pattes. J’ai allaité dans plein d’endroits sans que personne y trouve quelque chose à redire, ça peut se faire très discrètement, même avec un « grand », ça passait généralement pour un câlin aux yeux des passants (sauf si quelqu’un s’avisait de venir mettre le nez juste au-dessus de la tête de mon poussin). Et quand l’enfant grandit, l’allaitement évolue, c’est un plus, il est évident qu’on n’allaite pas un nourrisson comme un 12 mois et plus (et du coup, quand ça n’évolue pas, oui, ça me semble problématique, par contre je ne sais pas qui tiens l’autre sous son emprise).
    Et qui a dit que ce n’était pas bien de regarder une série en allaitant? Les extrémistes! Celles qui s’imaginent qu’il faut que ce soit un moment les yeux dans les yeux avec son bb. J’ai fait plein de choses en donnant la tétée (lire, surfer, regarder la télé, téléphoner à une copine, lire une histoire aux plus grands, etc) sans culpabiliser parce que justement, je n’étais pas qu’un garde-manger sur patte.
    J’ai repris le boulot (instit’ en maternelle à temps plein), j’ai continué à allaiter en tirant mon lait, ce qui m’a permis aussi de fournir le lactarium régional.

    Tu dis que le lobbying de l’allaitement est très fort pour coller le doute, pour moi, c’est plutôt l’inverse. Nestlé et Cie ont de gros moyens pour faire passer le message qu’ils veulent.
    J’ai lu aussi « on n’est pas des vaches, nos enfants ne sont pas des veaux », sur ce point précis je suis d’accord, mais je le tourne différemment, dans la mesure où je trouve incohérent, dans ce cas, de donner du lait fabriqué à partir de lait de vache à des humains…

    A côté de ça, la photo de la mère qui allaite sur son vélo, ça me choque. C’est ce genre d’attitude donne une mauvaise image de l’allaitement. En plus c’est dangereux.
    L’enfant qui vient déballer le sein de sa mère, comme tu le racontes, ça me choque aussi. Je me suis toujours permis de dire non à une tétée si elle ne me convenait pas.

    Je suis fière de mon parcours, je le partage volontiers avec qui se pose des questions sur l’allaitement (mais j’y vais doucement, je n’annonce pas tout de suite la longue durée ;-)) mais je ne me permettrais pas de critiquer celle qui fera dès le début le choix du biberon ou qui y passera rapidement quelle qu’en soit la raison.
    Par contre, je suis furax envers les personnes qui, par leurs paroles, leurs attitudes et leurs conseils à la con de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent, empêchent une maman d’allaiter sereinement son bébé!

    J’espère que je n’ai pas desservi la cause de l’allaitement avec cette tartine 😉

    J'aime

    • la pingsheuse dit :

      je dis bravo Axelle , parce que c’est important d’avoir les 2 avis et bravo la carne, parce ton article met l’accent sur la méchante pression sociale. ( je t’ai ptet trouvé un poil trop militante anti militantes, mais bon!) A voir le nombre de com sur SBG, je me dis que les non allaitantes ont comme un souci de reconnaissance, de « légitimité » mais je sais aussi, pour l’avoir vécu ( 5 mois pour N°1 et y’a eu bataille parce qu’une césarienne à l’époque c’était biberon d’office et que moi je voulais allaiter) je sais, donc, que les allaitantes ont le même problème. Les regards en coin, le jugement, les « bons » conseils de la cousine, la voisine…bizarrement tout le monde a son mot à dire alors que c’est une décision ultra personnelle et qu’il n’y a pas de bon ou mauvais choix.
      Faîtes comme vous le sentez et ça sera très bien!

      J'aime

      • La Carne dit :

        je suis carrément anti militantes! 😉
        on m’a carrément expliqué, en maternité, que c’est presque des modes. d’une décennie à l’autre, on est passé d’une mode allaitement à celle du biberon… et encore plus tard le contraire…
        chacun fait fait, c’qui lui plait plait! mais qu’on ne fasse pas chier les autres! d’ailleurs, quand l’allaitement en public se fait avec un certain respect (pas comme sur la photo) ça ne me pose aucun souci… je m’en contre fiche!

        J'aime

    • La Carne dit :

      axelle57, je trouve que tu sers carrément la cause de l’allaitement! tu es la mère allaitante parfaite! 😉 J’aime la façon dont tu vois l’allaitement longue durée. je l’ai dit, et je le redis, Lydoue m’a fait un brin changer d’avis concernant le longue durée! 😉 ta façon de faire me plait…. ouais, c’est un jugement… mais on s’en fout non? 😉

      J'aime

  8. la pingsheuse dit :

    c’est marrant je n’avais pas eu le sentiment qu’HC dégoulinait de post sur l’allaitement – mais bon c’est peut être parce que le trip maman-couche culottes-areuh areuh- c’est plus mon truc. Juste pour voir, j’ai tapé « allaitement » dans la barre de recherche d’HC et je suis tombée sur « L’Ile de Sein sous la brume », « DJ Paris Hilton a impressionné une boîte de nuit à Ibiza », « EXCLU: Laurence Parisot sera à la fois sur Europe 1 et sur RTL cette saison ! » « Real Madrid: Di Maria veut respecter son contrat » et ton article. Z’ont un souci chez HC!!!
    l’allaitement?… bin je m’en tamponne le coquillard, chacun fait quesquilveutcommilveut!!!! sauf que moi j’ai fait mixte et que c’est nettement le meilleur choix yek yek yek

    J'aime

  9. Entièrement d’accord avec toi ! J’ai fait le choix de ne pas allaiter mes enfants, ça ne me branchait pas du tout d’avoir un petit être pendu à mon sein à longueur de journée, mais je n’ai pas pour autant essayer de convertir toutes mes amies au bib’…
    Puis mes enfants sont en parfaite santé, même s’ils étaient très petits à la naissance et en couveuse (à terme mon fils affichait ces mensurations : 42cm pour 2,4kg !), et ça malgré mon opposition à l’allaitement…

    J'aime

    • La Carne dit :

      les médecins le disent (enfin pas les militants): le lait industriel est très bien adapté aux bébés et très complet. Les enfants qui sont nourris avec ne sont a priori pas plus malades que les autres… enfin je pense… enfin c’est ce que m’a dit mon medecin… y a des études sur le sujet? sérieuses je veux dire et pas initiées par les contre ou pour allaitement?

      J'aime

  10. Elucubrations dit :

    Je suis une maman allaitante mais pas une maman militante. Je suis pour le chacun fait ce qui lui plaît. J’ai voulu allaiter parce que je me suis dit que ce serait pas mal et pour ne pas trimballer tout un attirail, pour l’instantané du truc et aussi pour le lien que ça créée.
    MAis il ne faut pas se leurrer, on n’est pas au pays des bisounours : ça fatigue, c’est contraignant, on ne peut pas le confier pour partir s’aérer la tête toute une journée à moins de s’être traite comme une vache laitière.
    Je comprends qu’o n’aie pas envie de s’enfermer dans ce carcan. Parce que oui c’est un carcan. Je le fais parce que je le veux bien mais bon faut pas pousser.
    Et allaiter jusqu’au 3 ans du zouave c’est NIET ! J’ai allaité le premier jusqu’à ses 1 an et encore que le matin et parce qu’on avait pas pu le mettre au bib plus tôt.
    J’avais fait un article sur les avantages et inconvénients de l’allaitement. Ce n’est pas que petits angelots roses et joufflus, on en bave aussi des fois.
    Alors tout est bon dans le cochon, on fait juste comme on veut ! Na !
    En gros tout ça pour dire que je suis d’accord avec toi.

    J'aime

  11. Eymelle dit :

    Pour ma part j’ai allaité parce que cela me plaisait dans l’idée. Le problème c’est qu’au bout d’un mois d’allaitement, j’ai fait un abcès au sein bien gratiné (antibiotique de cheval, hospitalisation). Du coup arrêt de l’allaitement du jour au lendemain, je vois mon enfant 2h par jour sur cette période. En prime toute les nuits les cris des nouveaux nés la nuit (service de maternité obligé pour voir bébé).
    Je n’explique pas la dose de culpabilité que tu peux ressentir sur cette période.

    On nous vend l’allaitement pour le bien de l’enfant, mais pour moi ce qui est primordial dans le bien de l’enfant, c’est surtout que ses parents se sentent bien dans leur peau. Et ce n’est pas en culpabilisant les parents qu’on y arrive.

    Franchement vu ce qui m’est arrivé, le second je ne pense pas l’allaiter, surtout que l’abcès même soigné a laissé quelques marques. Et je sais que si on fait une remarque, ce ne sera pas moi qui vais culpabiliser.

    J'aime

    • La Carne dit :

      le problème c’est que pour certaines mamans, la culpabilisation fonctionne… elle allaite, mais pas avec réelle envie… ou elle n’allaite pas, mais s’en veulent… mais ne veulent pas… 😉 en tout cas, tu as dû douiller!

      J'aime

  12. Nath dit :

    100% d’accord avec toi, je n’ai pas souhaité allaiter mes trois filles et parfois le regard que posaient sur moi les mamans allaitantes était pesant…. Mais j’ai tenu bon 3 fois de suite et mes filles grandissent aussi bien que les enfants nourris au sein. Au sein ou au bib à l’adolescence ils font tous les mêmes conneries !!!!!!

    J'aime

  13. kiarapapillon dit :

    Ben si, il y a des discours pro-biberon, tu verrais ce que j’ai lu parfois sur des blogs anti-allaitement (qu’allaiter c’est se rabaisser, on n’est pas des animaux, on est évolués alors pourquoi allaiter, les seins ne sont pas des biberons, les seins c’est sexuel pas maternel, etc.).
    Faut arrêter cette guéguerre idiote pro-allaitement, anti-allaitement, que chacune se sente libre! J’allaite Bichette, bien sûr, j’y vois des avantages, mais il y a aussi des inconvénients, comme pour le biberon. Tant que bébé est bien nourri, qu’il ne manque de rien, grandit bien, peu importe qu’on dégaine le nichon ou le biberon! Ça doit rester un choix personnel.
    Par contre, je ne sais pas où tu as trouvé la photo de la mère sur son vélo mais je trouve que c’est n’importe quoi! Quand j’allaite hors de chez moi, je ne sors pas mon nichon à la vue de tous, un peu de respect quand même!

    J'aime

    • La Carne dit :

      nous sommes donc d’accord! 🙂
      c’est un choix personnel!
      la photo a pas mal circulé sur FB… elle m’a choquée… allaiter ok… mais ça… je ne peux pas.
      je profite que tu passes ici pour te féliciter encore une fois et souhaiter la bienvenue à ta petite papillonne! 🙂

      J'aime

  14. Peggy m dit :

    C’est drôle, les biberonnantes se sentent montrées du doigts. Les allaitantes aussi.
    Ici, je sors mon sein pour nourrir mon enfant. Parce que c’est bon pour lui, et comme je suis fainéante et radine, c’est parfait pour moi!! A vrai dire, j’admire les parents qui font le choix de se trimballer la biberonnerie, d’acheter des MilkyBox, de laver tout ça, de compter à 3 heures du mat’ le nombre de doses de lait en poudre…
    J’ai parler à ma voisine et super copine des bienfaits et côtés pratiques de l’allaitement. Elle a toujours voulu biberonner. Et elle a gardé cette opinion. Parce que je n’ai pas chercher à la convaincre, mais juste à l’informer.
    Ce que je trouve dommage, c’est le manque de temps en maternité pour aider une mère à la mise en place de l’allaitement. Donner un bib’ est tellement plus simple dans leurs emplois du temps si chargés… Ce qui me rend triste, c’est que les femme ayant fait le choix du biberon avant la naissance, ne connaissent pas l’existence du colostrum, dans certaines maternités.
    Ce qui me fait chier, c’est qu’on me regarde bizarre quand je nourris mon bébé. Ce qui me fait chier, c’est qu’on regarde bizarre ma copine quand elle nourrit son bébé…

    J'aime

    • Oh oui quand j’ai allaité j’ai trouvé cela tellement simple et naturel d’utilisation. J’ai également biberonné à contre coeur de n’avoir pas sû trouver le support nécessaire pour allaiter correctement.
      Je ne juge personne.
      Je me pose juste la question de savoir ce qui pousse ces mères modernes à aller acheter des machines à biberon plutôt que d’essayer ce qu’elles ont à portée de main.

      J'aime

    • La Carne dit :

      quand je bossais en maternité, on prenait vraiment notre temps pour aider les mamans à la mise au sein. certaines y tenaient vraiment mais n’y arrivaient pas. on faisait en sorte que ça se fasse tranquillement. 🙂

      J'aime

  15. Emmanuelle dit :

    Ben moi je n’ai pas allaité…….je prend un traitement lourd pour mes migraines et ma thyroïde, et malgré le fait qu’on ai baissé les doses pendant ma grossesse, Chaton a quand même passé 24 heures sous monitoring à sa naissance…..je ne voulais pas continuer à lui faire passer les molécules des traitements…..Ensuite, je ne suis ni pour ni contre……Seulement, je souhaiterais qu’on arrête de me dire : « vous avez bien fait de l’allaiter, vous avez vu comme il est beau ? On n’a pas de tels résultats avec du lait du commerce », ou alors : « QUOI ???!!! Vous ne voulez pas allaiter ? Mais quel genre de personne êtes-vous ,! Vous n’aimez pas votre enfant, hein ! C’est ça !!!??? ». Après, chacune est libre de faire comme elle l’entend, et ce n’est pas parce qu’on allaite ou pas que nos enfants nous aiment plus ou pas….. 🙂

    J'aime

  16. J’ai pas d’avis sur le fait qu’une copine allaite ou non et pourtant j’ai allaité, j’ai adoré, j’en ai parlé sur le blog. Mais une amie me dit qu’elle va donner le biberon à son gamin, ben je m’en fout, en fin je veux dire je ne lui dirai rien de particulier. Si une copine allaite et veut des conseils , je pourrai lui en donner, car je suis devenue assez pro ( j’ai allaité 15 et 13 mois, ne me frappe pas !!! du coup je ne suis pas trop d’accord avec ce que tu as dit sur l’allaitement « longue » durée ).
    Si tu savais comme ces articles pro-allaitement me gonflent. ET le pire c’est que c’est LdmJ qui ne comprends qu’une nana ne souhaite pas allaiter. Evidemment ce ne sont pas ses nichons ^^.

    J'aime

    • Pardon pour le nid de fautes. J’écris d’une main pendant qu’un Môme cherche à m’arracher une oreille. Je vais m’occuper d’eux, hein.

      J'aime

    • La Carne dit :

      nan je ne vais pas te frapper! 😉 surtout que sur SBG, Lydoue a posé un argument qui m’a un peu fait changer d’avis sur la question! 😉 après, je peux quand même être choquée quand c’est fait sans pudeur aucune… mais bon, là, c’est moi qui ai un problème… encore que! 😉
      donner des conseils quand ils sont demandés et partager son expérience n’ont rien à voir avec le militantisme! 🙂
      quand à LDTJ, ben… ouais mais non… sans commentaire! 😉

      J'aime

  17. Ben voilà, tu résumes mon avis sur l’allaitement.
    Sauf que sur le fait que quand des enfants prêts à entrer en maternelle viennent se servir au bar, ce n’est pas qu’une fonction de nutrition mais purement une fonction de tétine ou de doudou humain. La ludothèque où j’allais avec mes garçons s’est transformé en espace militant pour allaitantes d’enfants de 2 ans et plus, et les allers-retours constants des enfants vers leurs mères pour têtouiller 20 secondes ont fini par m’écoeurer.

    J'aime

  18. Je préfère quand c’est mon mec qui vient me téter.
    Bref, sans déconner, j’ai très très mal vécu la pression pour allaiter un enfant qui ne prenait pas le sein et qui pesait toujours 2.7kilos à 15 jours.
    Je l’ai passé au biberon pour sa plus grande joie (il mangeait enfin !) et la mienne.
    Je déteste qu’on m’impose des choses.

    J'aime

    • La Carne dit :

      je crois que personne n’aime qu’on lui impose quelque chose. Et je ne pense pas que ce soit en culpabilisant qu’on obtienne des mamans qu’elles allaitent sereinement…

      J'aime

  19. Elo dit :

    Je trouve ça vraiment affligeant de voir toutes cette pression inutile à mes yeux ! Chaque mère fait bien ce qu’elle veut. A l’heure actuelle, je sais que si j’ai des enfants je n’allaiterais pas, pour tout un tas de raison, et je sais d’avance que forcément on me diras  » tu devrais… » mais merde 🙂

    J'aime

  20. Cristophe dit :

    Vouloir être un frigo sur pattes quand on connaît la température du corps, c’est idiot, aussi idiot que ce commentaire.

    J'aime

  21. Minouche dit :

    J’ai allaité mon fils, environ 2 mois (dieu merci ensuite, mon lait n’était plus bon) sans conviction, mais j’ai flanché sous la pression de ma mère et du père de mon fils (oui, lui il avait bien calculé qu’avec l’allaitement, le bib de nuit, il était exempt !!!)
    je n’étais pas convaincue, n’avais pas plus envie que çà, et si je ne regrette pas, je n’en garde pas noàn plus un souvenir transcendant…
    J’ai largement autant aimé lui donner le bib…

    et je voudrais qu’on laisse le choix, qu’on laisse vraiment le choix, je trouve que c’est une décision super perso…

    J'aime

    • La Carne dit :

      la pression est parfois tellement forte, qu’on finit par lâcher… c’est ce sur quoi misent les utral militantistes… sans se soucier de savoir si il y a du plaisir et de la sérénité la dedans…

      J'aime

  22. Bonjour, je laisse un petit commentaire avec mon ressenti de maman allaitante militante (pas taper).
    Quelques explications sur le militantisme qui entoure l’allaitement (selon moi en tout cas) : le lait pour veau ne peut raisonnablement pas être comparé au lait pour bébé humain en terme de qualité de composition, même si comme vous le soulignez il suffit pour nourrir. Le lien affectif et sécurisant, ainsi que le lien psychique-corps est souvent évoqué aussi (qui renoncerait à la grossesse si c’était possible et courant ?). Ensuite le fait qu’une décision aussi importante (selon moi) soit souvent le fait des lobbys industriels et éventuellement des conjoints machos, c’est assez révoltant en soi. La désinformation qui entoure l’allaitement est telle que beaucoup de gens trouvent cela gênant et/ou bizarre (qui sait qu’une enfant a besoin de lait jusqu’à ses 2 ans ?). Quant à l’hypersexualisation des seins qui fait qu’on est jugées obscènes parce qu’on allaite, c’est juste insupportable.
    Personnellement j’y ajoute des raisons d’éthique vis-à-vis des animaux (voir la fin de mon article sur le sujet de l’allaitement pour plus d’info si vous le souhaitez http://peuventilssouffrir.wordpress.com/2013/08/06/le-lait-maternel/ ).

    Voilà pour toutes ces raisons, je juge souhaitable de rétablir l’INFORMATION pour que chacun-e puisse faire un choix éclairé.
    Après le harcèlement ou le mépris ne sont jamais bons, ni d’un côté ni de l’autre, on est bien d’accord.

    J'aime

  23. Luciole dit :

    milles mercis pour ce billet dont je partage la pensée!!

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s