CELLE QUI N’AIMAIT PAS NOEL…

je n’aime pas noël. Chaque année je le répète, au risque de lasser. C’est un sentiment si fort que j’ai besoin de le dire, encore et encore.

Je n’ai pas de bons souvenirs de noël. J’avoue ne pas non plus en avoir d’horribles. Les noëls se déroulaient en famille. Parents, grands parents, oncles, tantes, cousins… toute la panoplie de la parfaite petite famille. j’appréciais ces gens (pour la plupart)(enfin je crois)(à moins que tout ceci ne soit encore une histoire d’obligation familiale) mais noël non. A ma décharge, mes parents n’ont jamais été très doués lorsqu’il s’agissait de rêver et faire rêver. « La vie c’est pas du rêve » qu’ils disaient. « La vie c’est dur, mais c’est comme ça. C’est ça la vie! » qu’ils rajoutaient.

Adulte, ce sentiment est resté, plus ancré que jamais. C’est toute la période des fêtes de fin d’année que j’ai peu à peu détesté. L’avant noël (décorer un sapin me met en colère, instantanément), noël, l’après noël, le 31 décembre, et le morose premier janvier. J’ai rarement apprécié ce fichu réveillon du 31 décembre. Cette soirée où tout le monde doit aller bien et surtout, faire la plus grosse fête qui soit. Nan mais c’est vrai quoi. A la question « tu fais quoi le 31? » si tu admets n’avoir rien de prévu, c’est très gênant. Ne rien faire le 31 signifie forcément ne pas avoir d’ami. Alors pour montrer que j’en avais, des amis, j’ai fait la fête, année après année. J’ai fait semblant de faire la fête en réalité.
Heureusement, passé un certain âge (l’âge de la presbytie), ça devient moins honteux ; on assume nos non-envies.

J’avais imaginé, qu’avec l’arrivée des enfants, noël trouverait enfin un peu de la magie dont tout le monde parle. La fameuse magie de noël, celle qu’on nous ressort chaque mois de décembre dans les téléfilms noeliens écœurants de niaiserie.
L’arrivée des enfants n’y a rien changé. Pire, je culpabilise de ne pas arriver à leur faire partager cette magie à laquelle je ne crois pas. Même si je fais de mon mieux. Ma seule force est de réussir à leur faire croire au père noël, année après année. Mon grand a 8 ans. Il veut encore y croire. Je fais en sorte que son envie puisse continuer d’exister.

Noel me fout le cafard. Pas le petit. Le gros. Le lourd. Rien n’a jamais réussi à changer ça. Même si je dois reconnaitre que les derniers 24 décembre ont été très sympas. Des bons gueuletons entre amis. Pas de cadeaux, pas de fausse joie. Juste une bonne soirée entre nous.

Pourtant, cette année, c’est différent. Cette année, pas de magie de noël. Ça n’existe pas je te dis. C’est des conneries pour vendre du foie gras, des cadeaux par milliers, du chocolat et un sentiment de bonheur provisoire. Pas de magie donc cette année, mais un rêve qui devient réalité.

90455289_o[1]

Cette année, pas de sapin à décorer (yeah). Je n’ai aucune raison de m’imposer ça, nous ne serons pas à la maison pendant toute la période des fêtes. Les enfants ont plutôt bien accepté l’idée. On a juste mis une petite décoration dans chacune de leur chambre, et une dans le salon. Cette année, pas de 31 décembre à organiser, à vendre. Cette année, pas de cadeau le 25 au matin.

Cette année, noël sera juste noël. Pour de vrai. Nous serons en Laponie (je t’en parle encore, mais putain, ce n’est pas tous les jours qu’on réalise un rêve). La neige sera au rendez-vous (normalement). Nous rencontrerons le père noël, le vrai. Il fera froid. Très froid. Avec un peu de chance nous pourrons profiter d’un feu de cheminée, d’un bon chocolat chaud. Nous serons tous les 4. Sans devoirs familiaux. Sans obligation festive. Juste à vivre notre rêve et profiter de notre chance. Pas de refus de soirée à justifier. Pas de faux-semblants sous prétexte que « les fêtes c’est la fête, c’est comme ça et que les obligations, c’est la tradition« . Cette année, j’ai hâte d’être à noël.

Jingle bells…

Et toi, noël?

Source image: JRAM

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez moi sur www.lacarne.blog pour mes billets d'humour et d'humeur!
Cet article a été publié dans PENDANT CE TEMPS.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour CELLE QUI N’AIMAIT PAS NOEL…

  1. Cristophe dit :

    Rien.
    – Et le 31 décembre ?
    Rien.

    J'aime

  2. fedora dit :

    perso je suis mitigée… comme toi pas de souvenirs de Noël particulier… juste en famille… petite famille… il y a, je l’ai déjà dit plusieurs fois ailleurs, une obligation d’être heureux qui me dérange terriblement… la trêve de noël, tout ça (et mon cul, c’est du poulet !)… et puis d’un autre côté, j’aime faire mon sapin, choisir des cadeaux, les offrir à ceux que j’aime… j’aime aussi me farcir la 1000e rediffusion de Love Actualy… bref, Noël c’est un peu bof (mais en Laponie, ça c’est top !!!)

    J'aime

  3. lydouee dit :

    M’en parle pas… depuis que je suis avec Namoureux c’est devenu un enfer… familial. A cause des distances familiales. Et l’année passée en particulier à cause de SA famille.
    On n’en a même pas encore parlé, c’est dire.
    Bref, le bonheur de ma jeunesse est devenu un enfer.

    Mais là, Noël, j’m’en fous. Je suis CHEZ MOI. Dans MES montagnes. Avec un temps à rendre fou un Belche pas habitué au beau temps (sauf Namoureux, forcément), et aux paysages de rêve…
    On vient de passer un déjeuner et une aprèm extra avec nos adorables amis Helvètes.
    Mardi soir, ma meilleure amie et son super mari montent à la maison et vont dodoter sur place. On va fêter son anniv.
    Bref, c’est mon Noyel décalé… C’est juste, parfait.

    J'aime

    • Galinette dit :

      ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

      J'aime

      • lydouee dit :

        J’avais oublié que tu suivais la Carnouille, joyeuse Helvète !
        Ouais… quelle jolie journée ! Namoureux aussi a été ravi. Quant au côté ours de ton Doudou… je continue à chercher ! :))

        J'aime

    • La Carne dit :

      Kiffe ton noël décalé!! 🙂 Lydouee est dans ses montagnes!! lalalalydouee lalalalydouee…

      J'aime

      • lydouee dit :

        Oui, c’est bonheurland.
        Je déprimais grave depuis quelques temps. Mais grave de grave. Le manque épouvantable. Je ne pouvais rien regarder ayant trait à mes montagnes sans chialer comme une madeleine.
        J’ai fondu en larmes en arrivant… quand on a vu les premières montagnes haut-savoyardes…

        Comme je dis toujours, j’aime habiter à Bruxelles car c’est une ville vraiment chouette à vivre.
        Je suis dingue d’art flamand… c’est fabuleux, mais… je ne me ferai jamais aux paysages à se flinguer. Et je le regrette, car j’aurais tant aimé dire à Namoureux que j’adorais son pays…

        J'aime

  4. Rien de rien pour moi non plus ni noel ni jour de l’An 😀 mais comme je suis jalouse la pour la finlande oulalalalaaaaaaaaaaaaaaaaa 😀

    J'aime

  5. Neurones en éventail dit :

    Moi j’aime bien noël, surtout depuis que j’ai ma famille (mon homme, ma fille) mais je déteste le réveillon du jour de l’an.je ne le fête pas car je trouve tellement bête que sous prétexte que l’on passe a une nouvelle année il faille faire la fête et se souhaiter des voeux qu’on s’en fout comme de l’an quarante. On prend des pseudos résolutions qui ne sont jamais tenues. Ca me fait bien rire. Dailleurs il fallait que j écrive un article la dessus, j’ai pas eu le temps encore 😊

    J'aime

  6. Corinne dit :

    J’aime Noël et les niaiseries de films qui vont avec, pourtant des Noël avec le chagrin j’en ai eu dont un que j’ai choisi de passer seule à l’hôpital avec ma grand-mère mourante alors qu’en octobre je venais de perdre ma mère, c’est fou quand j’y pense mais rien ne peut m’enlever la joie enfantine que me procure cette fête. Encore cette année il manquera du monde très cher à mon coeur mais malgré tout ce sera Noël. Ce n’est même pas pour la religion (je ne crois pas en dieu) ni même pour les cadeaux (qui seront très très maigres cette année), c’est juste un état qui me plait… Je suis presque certaine que lorsque tu vas découvrir la Laponie puis le village du Père Noël, tu oublieras que tu n’aimes pas Noël… On en reparle en janvier? Par contre, le 31 je m’enfiche, soit je fais la fête avec des amis soit je ne fais rien (si un plateau de fruits de mer avec mon homme à la maison) dire « bonne année » me gonfle…
    Gros bisous

    J'aime

    • lydouee dit :

      Tout comme toi. Les gens qui manquent… et la liste augmente sans cesse. Finie l’insouciance de l’enfance. Mais sauf ces dernières années, j’aime Noyel.

      Le 31 par contre, je l’aime depuis que je suis avec Namoureux. C’est en amoureux ou avec les gens que nous choisissons, et là, égoïsme absolu : pas de famille.

      Bref, j’ai inversé le plaisir éprouvé à ces deux dates.

      J'aime

    • La Carne dit :

      Peut-être que justement parce que je n’ai pas connu cette joie enfantine de noël que je n’aime pas. Sans doute. Je suis sure d’aimer ce noël. Pour le prochain, je ne peux rien promettre.
      Concernant les compromis, la distance géographique avec la famille aide. On passe noël avec qui on veut, et pas avec qui on doit. Nos amis « expat » sont là aussi et n’attendent que ça. Je ne sais pas comment je vivrai les choses à notre retour en métropole, et avec tous les amis qui seront dans leurs familles. et nous? très franchement, rien que de penser à passer noël avec mes parents et ma sœur et sa famille me déprime. et c’est rien de le dire. Ce n’est pas familialement correct, mais c’est ma réalité.

      J'aime

  7. Franie dit :

    Tu sais ce que je pense de Noël…. Et du jour de l’an que j’aime beaucoup moins…
    J’adore ton dernier paragraphe, celui qui parle de Laponie! C’est ça la magie de Noël ! Le pouvoir de croire en ses rêves et parfois de les réaliser !
    Let it snow, let it snow, let it snow….

    J'aime

  8. Elucubrations dit :

    Je vais me faire huer, mais j’adore Noël. Pour moi, c’est synonyme de retrouvailles familiales, de rigolade, de cadeaux, de bonne bouffe…
    Par contre, point de fête obligée si on n’en a pas envie. On passe lé réveillon à la maison,pépère et après on remonte dans ma famille pour voir tout le monde. Le 31, eh bien on ne sait toujours pas ce qu’on va faire te ça ne me dérange pas outre mesure. On verra, soit ce sera la fête, soit le pantouflage. Mystère XD

    J'aime

  9. la pingsheuse dit :

    ho c’est ballot, moi j’adore Noël. je prends un vrai pied à rechercher des ( petits) cadeaux pour tout le monde, à décorer le sapin et la maison, à fouiner dans les livres de recettes pour mon repas de famille, même l’agitation des centres- ville pendant cette période me réjouit, les gens ont la banane ça me plait, je veux du vin chaud, des marchés de Noël, des marrons, des illuminations dans les rues, des films débiles dégoulinants de mièvreries, du Sinatra chante Noël, et même si cette année notre Noël sera différent et que je préférerai profiter des feux d’artifices de 23h30 et des lanternes magiques dans le ciel de la réunion le 24 décembre avec ma belette je vais quand même me régaler de nos traditions: ciné en famille, (notre messe de minuit à nous) sans doute une balade dans le froid, un peu de bonne bouffe, un peu de cadeau, beaucoup de sourires et d’amour. Même si ça passe par skipe 😉

    J'aime

    • La Carne dit :

      je déteste les marchés de noël… mais j’aime les marrons chauds. Quant à passer noël sous les tropiques… ça n’a pour moi aucun sens… mais heureusement que ce n’est pas pour tout le monde pareil! 🙂

      J'aime

  10. J’ai exactement les memes sentiments que toi à propos de cette période de l’année, je voulais d’ailleurs en faire un billet aussi, mais j’ai l’impression de repéter car en fait, nous sommes nombreux ou nombreuses à penser ainsi.

    J'aime

  11. Olala je te comprends tellement! Enfin j’apprécie l’avant noel, les préparations, la ville qui s’illumine, mais pas Noel… Alors pour l’occasion cette année, je me casse au caraibes pour les fêtes ! Un bon compromis 🙂

    J'aime

  12. Ben écoute, je trouve qu’aller dans le pays du Père Noel est une belle façon de célébrer Noel. Tes enfants et toi allez revenir avec plein de souvenirs merveilleux 🙂 bisous!

    J'aime

  13. nath dit :

    Perso je déteste Noël, et comme je suis divorcée sans enfants…no comment. Des décès cette année qui m’ont marqué donc pour moi c’est un jour comme un autre et ….seule. Une année j’ai eu la riche idée de m’offrir un séjour en Autriche pour être loin de tout ce tintamarre, raté, c’était pire que tout, tout l’hôtel était en ivresse et en fête. Mais bon c’est toujours avec le sourire forcé qu’on dit aux collègues de passer de bonnes fêtes, de les remercier et surtout de dire au retour qu’on a passé de bonnes fêtes

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s