CELLE QUE LA VIE INSPIRAIT…

ou-trouver-linspiration

L’angoisse de la page blanche est le cauchemar de beaucoup d’auteurs en tout genre. Le manque d’inspiration fait peur ; il peut paralyser. Pourtant, à bien y réfléchir…

… l’inspiration, c’est un peu comme une chanson de Liane Foly. « Ça va, ça vient, ça te prend là comme ça, ça fait des choses blues et roses« . L’inspiration, c’est aussi, un peu, comme une chanson populaire « ça s’en va et ça revient. C’est fait de tout petits riens« . L’inspiration c’est « je t’aime moi non plus« . L’inspiration, c’est comme une sagesse populaire, comme un vieux dicton qui sait de quoi il parle, c’est « après la pluie, le beau temps« . Finalement, avec un peu de recul et quelques notes de musique, une page blanche n’a rien de si terrible.

Trouver L’inspiration, c’est comme faire caca. L’odeur en moins (youpi). La preuve en image: ça vient n’importe quand, sans prévenir. Pas toujours à un moment opportun. Parfois c’est un peu douloureux. Parfois c’est fluide. Parfois c’est dur. Parfois ça coule de source. Parfois c’est un flot sans fin (oui, je te parle bien de diarrhée verbale là). Parfois c’est urgent (diarrhée quand tu nous tiens). Parfois c’est là, mais ça ne veut pas sortir (oui, je parle bien de constipation verbale là). Mais l’inspiration, comme ton caca (oui, le tien aussi), a ça de bien qu’une fois sortie, tu te sens légèr(e), détendu(e). Bref. L’inspiration c’est ton caca intérieur que tu mets en mots. Amis de la poésie bonsoir.

inspiration4

Bizarrement, l’angoissée chronique que je suis ne connait pas la très fameuse angoisse de la page blanche. Pour avoir une angoisse, il faudrait qu’il y ait obligation. Obligation d’écrire, obligation de rendement. Concernant le blog, je ne m’oblige à rien. Je pars du principe que si je n’ai pas envie d’écrire, c’est que je n’ai rien à dire, rien à partager. Rien de grave là-dedans donc.
Pas d’obligation = pas d’angoisse. CQFD.
(Parenthèse: je parle ici des écrits pour le blog. Pour d’autres écrits, je force parfois l’inspiration).

En réalité, j’écris presque tout le temps. J’ai toujours un truc à écrire. J’écris plus que je ne parle. Je ne publie pas la moitié du quart de toutes les conneries carneries que je fais avaler à mon ordinateur. Certains jours, son disque dur doit frôler l’indigestion sévère. A contrario, d’autres jours, il doit crever de faim. Rien à voir avec l’angoisse de la page blanche. Juste un petit régime (parfois même une petite purge) pour mieux repartir.

J’ai peu d’imagination. Voire pas du tout. Un véritable drame. Même si parfois j’ironise, j’extrapole, j’exagère, je force le trait (je brode comme dirait ma mémère), je suis incapable d’écrire sur autre chose que du vécu, du vu, du lu, du su ou presque-su, du supposu, du pensu.
Si je me laissais bouffer par le net, Je n’aurai plus rien à raconter… à te raconter! Mes réserves d’inspiration s’épuiseraient. La vie est ailleurs. Surtout ailleurs. L’inspiration est une énergie renouvelable qu’il faut nourrir beaucoup pour produire un peu.

L’oeil d’une blogueuse est un peu comme celui d’un(e) photographe. Le photographe voit le détail qui fera LA photo. La blogueuse voit celui qui fera THE billet.
Alors je vis, j’observe, j’écoute, je découvre… pour pouvoir mieux te manger raconter, mon enfant.

A défaut d’écrire pour vivre, je vis pour écrire. Ma plus grande source d’inspiration, en toute logique, c’est donc moi. Moi moi moi et encore moi! Amis de la modestie bonsoir. Ceci explique (entre autre) pourquoi je ne peux pas passer tout mon temps devant mon écran (entre autre, comme je te disais)(nan parce qu’en vrai, c’est aussi un peu à cause de mes gosses, de l’homme, du fauve, de l’aboyeur, des mojitos bus entre amies)( toujours entre autre).

hqdefault

Lire un blog qui se sous-intitule « humeurs, humour et tranches de vie d’une quadra » et qui parlerait d’une femme qui n’existe pas n’aurait aucun sens. Ce serait un peu comme lire Voici en se demandant si tout ce qui est dedans est vrai ou pas. Ton petit côté voyeur curieux resterait sur sa faim. Et, dans sa grande mansuétude et contrairement à Voici, La Carne, son moi, son surmoi et son ça (oui, on est nombreux. Le travail en équipe est hyper stimulant pour trouver l’inspiration)(plus on est de fous…) ne veulent pas ça pour toi. Surtout pas.

Cet article participe à l’événement interblogueurs « Comment je trouve l’inspiration pour mon blog » organisé par Mia de Trucs de Blogueuse. Si vous aimez mon article, cliquez pour voter sur ce lien.

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article a été publié dans WHAT ELSE?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour CELLE QUE LA VIE INSPIRAIT…

  1. alex3276 dit :

    Cela fait 3 ans que je suis sur mon premier roman, il avance hein…attention, j’ai bien écrit « il avance »…mais très, trop doucement à mon goût. Bien que j’ai l’histoire dans la tête, c’est pour romancer tout ce qu’il se trouve autour que je fais souvent page blanche et le train de vie qu’on peut avoir, le contexte (non pas de jeu de mots) n’aide parfois pas.
    Le pire est que j’arrive quand même à en débuter d’autres…parce que l’imagination est là, mais c’est un joyeux bordel ! :têteàl’envers:
    Courage à chaque auteur dans sa quête de l’écrit ! :clind’oeil:

    J'aime

    • La Carne dit :

      Comme je te disais sur FB, ton problème ressemble plus à un blocage qu’à un manque d’inspiration. Je trouve toujours très frustrant d’avoir l’idée mais de ne pas arriver à la mettre en forme. ça m’arrive souvent. mais je n’ai pas ta patience. 3 ans! j’aurai tout bazardé! chapeau!

      J'aime

  2. Pour ton retour, tu nous a gâté-e-s avec des images très parlantes;-)
    Alors laisse aller ta cacarelle verbale et continue à nous régaler de tes billets

    J'aime

  3. fedora dit :

    Bon, j’ai cliqué mais qu’est-ce que ça fait ? le vote est enregistré immédiatement ? faut en plus faire une incantation sous la plein lune ? je ne vois pas… (comment tu veux ne pas cliquer ! t’as comparé l’écriture à faire caca ! je me marre toute seule devant mon clavier ^^)

    J'aime

    • La Carne dit :

      je crois que ça comptabilise automatiquement… de toute façon, je m’y prends à la dernière minute, c’est plus symbolique qu’autre chose. et puis je ne sais pas si Mia a déjà validé ou pas. Mais merci!
      Mais tu as mal lu! je ne compare pas l’écriture au caca, mais l’inspiration! c’est pas pareil. Nan parce que l’écriture, je comparerai plutôt ça à… je sais pas moi… à un truc moins berk… à un truc de sportif sans doute. vais réfléchir tiens! 😉

      J'aime

  4. Catwoman dit :

    Tu m’as bien faite rire en tout cas !!!

    Et tu as raison : l’œil d’une blogueuse est comme celui d’un photographe, toujours à la recherche du sujet pour faire THE article …

    J'aime

  5. My Chuchotis dit :

    Quelle belle comparaison…vraiment! Un simple besoin naturel en somme 😉

    J'aime

  6. sixcity dit :

    Je suis bien contente que tu ne sois pas à sec 😉

    J'aime

  7. blueedel dit :

    « du vécu, du vu, du lu, du su ou presque-su, du supposu, du pensu. » t’as oublié de rajouter « poil au…. »
    oups désolée !!!

    J'aime

  8. blueedel dit :

    Très bon article !!! Bravo 😉

    J'aime

  9. Bah dis donc tu nous gâtes pour ton retour…
    Superbe article !!
    Un article qui me parle sur beaucoup de points… puis il faut l’avouer entre autre l’inspiration ça vient parfois comme une envie de faire caca .. (a cette comparaison j’applaudis !!!!) Et comme celle d’un photographe !!

    J'aime

  10. Luciole dit :

    te lire est toujours un plaisir en plus, je me demandes souvent d’où te viens cette fluidité que je sens en lisant…. Article propre, aéré, bien construit, pas redondant…. Bravo, tu as une belle plume!

    J'aime

    • La Carne dit :

      Merci beaucoup!! ça me touche vraiment ce que tu dis! Je ne suis jamais contente de moi vraiment totalement… je corriges et reprends beaucoup… Si ça parait fluide, ça me ravit! 🙂

      J'aime

  11. Marie Kléber dit :

    J’avoue que la comparaison m’a bien fait rire, elle est très juste en plus! Moi aussi je suis à l’affut de toutes ces choses de la vie courante qui vont me permettre d’écrie L’Article qui déchire (ou pas)…

    J'aime

  12. Pooky dit :

    j ai pas trouvé où voter pour toi…

    J'aime

    • La Carne dit :

      il faut cliquer sur le lien et apparemment ça se fait tout seul. Mais t’inquiètes, j’ai attendu la dernière minute pour participer… donc le vote est plus symbolique. 🙂 mais merci pour l’intention! 🙂

      J'aime

  13. la pingsheuse dit :

    t’es une chieuse je l’ai toujours su. ho ça va je plaisante 😉

    J'aime

  14. edwige dit :

    Magnifique cet article !!!! Admirable !!! Comparer l’inspiration à son caca, fallait oser !!
    Tu l’as fait et avec brio ..(je ne pensais pas associer un jour les mots caca et brio)
    Bravo et oui je vais voter !!

    J'aime

  15. Oh la la je t’adore, vraiment! Je te lis depuis quelques mois déjà et je te l’ai dit, je suis trop contente que tu aies participé à l’événement 😀
    Alors j’en profite pour te le redire ici et maintenant, même si bien sûr je m’étais déjà bien marrée la première fois que j’ai lu ton article 😉
    Tu es quelqu’un d’unique, surtout reste telle que tu es!
    Et puis rendez-vous demain pour l’article récapitulatif, tu es quand même bien placée malgré ta date de publication, bravo! 😉
    Je t’envoie aussi un petit mail tout à l’heure, bisous!

    J'aime

  16. Ping : Résultats Evénement interblogueurs : trouver l'inspiration

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s