J’ECRIS DONC JE SUIS…

Je ne publie pas la moitié du quart de ce que j’écris. Parce qu’entre la rédaction et la supposée publication, j’ai changé d’avis (appelez moi Girouette). Parce que j’ai une idée que je n’arrive pas à développer comme je le voudrais. Parce que je commence et ne finis pas. Certains des billets non publiés finiront à la poubelle, d’autres trouveront plus tard une deuxième vie. Certains seront prêts trop tard… leur parution tomberait comme un cheveu sur la soupe (et personne n’aime avoir un cheveu dans sa soupe). D’autres billets pourtant « has been avant d’avoir été » se verront offrir une seconde chance, parfois sur un coup de folie, parfois sur un malentendu, parfois sans raison.

13020612091214

J’ai sur le feu un billet qui explique comment l’homme et moi avons tué le père noël ; un autre qui tente d’expliquer pourquoi, décidément, vraiment, je n’aime pas noel. Un autre encore évoque l’après infidélité. Je voulais aussi te parler du genre d’amie je suis, de Valoche et François (mais si, tu sais), de la grand rue du village de ma grand-mère, de mes pieds, de ma culotte, de l’école, des chiens qui ne font pas des chats, du bio, de l’écolo, de l’adoption, de l’outre-mère, de mon père, de la lâcheté qui tue des femmes et des enfants… entre autre.
Certains de ces billets tu liras peut-être un jour… d’autres ne le verront jamais eux, ce jour.

Il y a aussi ce livre… cet espoir de livre. Des idées qui passent. Certaines repassent, d’autres trépassent. J’ai lu il y a peu un article sur le respect de la vie privée… tu crois que mon père me collerait un procès au cul? Tu crois que ma mère s’en remettrait? Quelles seraient les conséquences? Trouver le moyen de dire sans accuser. Alors je cherche. Je tente des choses. J’en avorte d’autres. Je cherche. Ou alors j’accuse? Je crois que cela a déjà été fait. Emile, si tu me lis…

ben_2

J’écris tous les jours. Presque toutes les nuits aussi. Cinq minutes, cinq heures… selon le quotidien, les enfants… selon que les mots germent ou pas. Pas un jour sans écrire. J’aime l’état dans lequel me plonge l’écriture. Un état parfois euphorisant, parfois douloureux… mais quelques soient les maux mots sortis, j’aime cette sensation et ce pouvoir que me procure l’écriture.
J’aime être lue, je ne m’en suis jamais cachée, mais j’aime encore plus écrire.  Je te laisse imaginer l’extase qui m’envahit quand un billet que j’ai écrit est « beaucoup » lu. Même si le plaisir d’être lue ne ressemble en rien à celui d’écrire, le cocktail des deux est simplement orgasmique.

Ecrire me détend, me prend, me soulage, m’apaise, m’envahit, m’emporte, m’excite, me titille. Ecrire m’oblige aussi à une certaine rigueur, à chercher, à trouver (c’est mieux), à faire, à défaire, à ajouter, à couper. Ecrire me laisse souvent insatisfaite aussi. Certains jours, quand la vie m’oblige à m’arrêter (foutus gosses), j’ai besoin de plusieurs minutes pour « redescendre ». L’euphorie laisse alors la place à la frustration, au manque, à l’impatience.

Les vacances arrivent. Plusieurs vols et un road trip nous mèneront au nord du Québec, mais aussi à Montréal et New-York (hiiiiii). Je sais que je n’aurai pas de connexion internet… ou alors, au petit bonheur la chance (ça se dit encore ça?). Cela ne me dérange pas. J’aime ce côté aléatoire. Une connexion? Ce sera un plus. Pas de connexion? Ça ne sera pas un moins. L’essentiel restera possible. Je pourrai écrire. Je profiterai de la sieste de ma 5 ans et des longues soirées d’hiver pour me vautrer dans un fauteuil, avec un chocolat chaud, devant le feu de cheminée, avec la neige dehors, pour écrire. Gros gros kiff!

chocolat-chaud-10414785rhddd_2041

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article a été publié dans MON MOI, MON SURMOI ET MON ÇA. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour J’ECRIS DONC JE SUIS…

  1. Egali-mère dit :

    On sent la passion de l’écriture dans tes mots, la frustration de ne pas avoir encore achevé ton livre mais je sais qu’une fois terminé, ce sera une pure merveille.

    J'aime

    • La Carne dit :

      J’ai beaucoup de mal avec ce livre… je sais que ça ne sera pas un roman… je sais que j’ai beaucoup à y mettre… trop sans doute… je pense que ce premier livre sera léger… et le second bien plus sombre… 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Bernieshoot dit :

    Je partage ton avis les idées foisonnent et peu se conclueront en un texte abouti et publié mais l’essentiel est d’écrire et oui d’être lu

    Aimé par 2 people

    • La Carne dit :

      l’essentiel est de prendre du plaisir à écrire… quoiqu’il arrive après des écrits… être lue est un SUPER bonus qui rajoute un autre plaisir, totalement différent du premier.

      J'aime

  3. axelle57 dit :

    Je t’envie d’avoir cette « facilité » d’écriture, chez moi ça n’a jamais réussi à sortir comme ça. J’ai eu moult journaux intimes, carnets pour écrire et je n’ai jamais réussi à coucher beaucoup de choses entre leurs pages. Pourtant, il y aurait de quoi, peut-être même que ça me ferait du bien (dit celle qui s’est pris un des plus gros chocs de sa vie hier).
    Chez moi, ça passe mieux en parlant. Peut-être parce que les paroles s’envolent et que les écrits restent. C’est peut-être ma méthode pour mieux avancer, guérir…

    Je te lis avec grand plaisir, chaque fois que tu publies, je souhaite de tout cœur que ton livre voie le jour.

    En attendant, faites un beau et bon voyage (pour ça aussi je t’envie 😉 ), tu auras de quoi nous régaler (ou pas selon tes choix) à ton retour si en cours de route ça ne peut pas se faire.

    Aimé par 1 personne

    • La Carne dit :

      Je n’ai pas de réelle facilité à écrire… quand je relis parfois certains billets, je ne suis jamais satisfaite. J’écris tous les jours… je devrai plutôt dire « je balance des mots tous les jours »… il me faut ensuite les mettre en forme. Parfois, la forme vient facilement et vite… parfois seulement… c’est aussi ce qui explique pourquoi j’ai autant de billets en attente… ça me demande du temps… temps que j’adore prendre pour ça… mais temps dont je manque! 🙂

      écrire me fait un bien fou… plus que de parler je crois… je parle vite, je n’articule pas… tous les mots veulent sortir en même temps… ou alors ils ne sortent pas… les émotions prennent le pouvoir sur mes mots quand je parle… et je suis tellement timide…. ou réservée… ou timide… 🙂

      Grave ton choc hier???

      J'aime

  4. Axelle Fox dit :

    il y a beaucoup de passion dans tes mots, on sent que ça bouillonne, ça bouillonne ! ça va venir ce livre dont tu rêves, il est déjà presque là ^_^

    J'aime

  5. FABIE dit :

    Bon voyage en famille ! impatiente de continuer à te lire…

    J'aime

  6. fedora dit :

    J’aime bien les mots avec lesquels tu décris ton amour de l’écriture… Hop, une petite porte ouverte sur ton univers… Des bizzz et Bon voyage 🙂

    J'aime

  7. Marie Kléber dit :

    Je pensais justement à ça ce matin, à cette passion que j’ai d’écrire. Etre lu c’est une partie du deal. Mais ressentir le besoin d’écrire, c’est encore plus exaltant. Tes mots nous le montrent bien.
    Je te souhaite d’achever ce premier roman. Le mien est un peu lourd aussi…C’est fou ce qu’on a de trucs à sortir.

    J'aime

  8. benetzelie dit :

    Je dis souvent à mes petits bouts de cp que lorsqu ils sauront lire et écrire,ils auront un pouvoir magique entre les mains!

    J'aime

  9. Canalis dit :

    Merci beaucoup pour cet article si agréable à lire, on cerne vraiment ta passion pour l’écriture ❤ Et félicitations pour ta Une !

    J'aime

  10. carrie4myself dit :

    Tres bon voyage et j’aime ta façon de coucher les mots sur la page; keep on Lovely Miss 😉

    J'aime

  11. TheMouse dit :

    J’aime quand dans mon fil d’actus apparait un de tes articles… C’est toujours un plaisir de te lire!
    Et puis j’admire ceux qui, comme toi et quelques autres savent manier les mots…
    Merci et bon voyage… Ah NY j’avais adore!!!

    J'aime

  12. Cari dit :

    je suis comme toi, j’aime écrire ^^ et j’aime ressentir cette passion en te lisant.
    Chacun son domaine: toi tu essaye d’écrire un bouquin (chapeau!) moi je débite des âneries dans les fanfictions… Mais l’idée est la même: on écrit!

    Dans mon cas j’aime aussi la langue française, la manière de jouer avec les mots, ses sonorités. Même si je suis en rogne avec son orthographe!

    J'aime

    • La Carne dit :

      le « livre » ne représente pas la moitié de ce que j’écris… 🙂 mais en effet, écrire, quelque soit le support, le but, reste de l’écriture! (ouais je sais, c’est moyen) 😉

      J'aime

  13. « J’écris donc je suis » mais aussi j’écris comme je suis : passionnée passionnante gaie heureuse tourmentée impatiente rêveuse pragmatique et j’en passe. Parce que c’est ce qui ressort de tes articles ! Tout cela et tant encore ! Commencer par un livre leger pour entamer les hostilités dans le second, que tu qualifies de plus sombre semble aussi te correspondre, du moins ce qui ressort encore de tes écrits : de la pudeur mais de la force, une certaine retenue mais tellement d’envie de parler, partager. En tous cas moi ça me parle et j’aime oh combien te lire. Et suis donc impatiente d’en avoir encore plus.

    J'aime

    • La Carne dit :

      ce que tu dis me touche beaucoup! Les gens qui me connaissent et me lisent (ils sont rares, mais ils existent) me disent souvent que j’écris comme je parle… c’est pas totalement vrai, mais ça n’est pas totalement faux. 🙂
      Je suis ravie de ce que tu trouves dans mes articles!! c’est exactement ce que je souhaite faire passer! 🙂
      Quant au livre… en effet, je me dis parfois (de plus en plus) que de commencer par du léger serait une bonne chose. 🙂

      J'aime

  14. les cafards dit :

    les Caphys saluent la girouette. Il est bon parfois de tourner au gré du vent

    J'aime

  15. cestmoijasmin dit :

    Et je suis toujours contente de te lire! Bonne continuation 🙂

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s