TURBULENCES EN ALTITUDE…

J’ai pris l’avion. Huit heures de vol. J’ai souvent fait ce trajet. Seule, avec un enfant ou deux, en couple ou encore en famille complète. A chaque fois, immanquablement,  avec des dizaines et des dizaines de co-passagers… que je n’ai pas choisis.

DSC04775

Parmi eux, on trouve le passager adepte des bruits de bouche et de gorge ; celui qui râle parce que son siège n’est pas le seul qui soit inclinable ; celui qui veut discuter envers et contre moi ; celui qui pue des pieds mais ne peut s’empêcher de retirer ses chaussures ; celui qui prend MON accoudoir ; celui qui se lève toutes les 15 minutes pour aller pisser, m’obligeant ainsi à me déplier laborieusement lever ; celui qui pète ; celui qui ronfle ; celui qui s’écroule sur moi ;  le moche, le vieux… etc.etc. Mais le pire… les pires… ce sont les gosses. Les gosses des autres.

Chaque enfant possède un potentiel démoniaque évident. Le potentiel angélique existe aussi, sans aucun doute. Dans les contes de fées, dans certains films, ils en parlent. Alors forcément, il doit exister dans un monde parallèle. Faut juste le trouver.  Malgré tous mes efforts, le côté choupinou reste souvent invisible à mes yeux. Je ne perçois spontanément que la partie démon chez tous les enfants. Aucun enfant n’échappe à cette règle.  Sauf les miens. Je me méfie de ces mini-nous comme de la peste. Hier, la vie m’a rappelé que j’ai raison de ne pas leur faire confiance. Hier, j’ai rencontré des sales gosses.

Lors de ce vol, j’ai tiré le gros lot. J’avais, devant moi, une gosse d’environ 6 ans. J’avais derrière moi, une autre gosse d’environ 6. Si tu visualises, j’étais donc « encerclée »  par trois gamines (oui 3. La gosse de derrière avait une soeur (ou un truc qui y ressemble). Ces gamines ont choisi MON vol pour profiter pleinement des joies de leur toute nouvelle et éphémère amitié. J’ai vite compris que le temps allait me paraitre long. Très long.

La gosse de derrière a décidé que MON siège serait un repose-pieds idéal. Si les odeurs m’ont été épargnées (youpi), les coups dans le dos non. Avant même le décollage, j’ai du rappeler cette merdeuse à l’ordre. Quant à la mère, trop contente que sa gosse s’occupe toute seule, elle avait pris le parti de ne surtout pas intervenir et risquer de froisser sa merveilleuse progéniture (berk).

Avant même le décollage, j’ai eu droit aux regards accusateurs de certains passagers, soupirant des « oh, ce sont des enfants, faut bien qu’ils se dépensent un peu »  . « Pauvres petits choux » . J’étais coupable d’intolérance aux enfants. Bouh. Pas bien.

Nous avons décollé. Une fois ficelée attachée, la gosse s’est calmée. Ses pieds n’atteignant plus mon siège, mon dos a connu un répit… un court répit. Un bien trop court répit. J’ai sollicité sa compréhension et sa compassion, doucement dans un premier temps. Mais n’aimant pas les gosses des autres et encore moins ceux qui me filent des coups dans le dos j’ai rapidement dû hausser le ton,  faire les yeux noirs et interpeller la mère. J’ai pris sur moi pour ne pas la clouer au plafond (la fille pas la mère)(encore que…). Mais ça ne se fait pas. Bouh. Pas bien.

Cette sale gosse avait repéré dés l’embarquement la gamine assise devant moi.  « A plusieurs la fête est plus folle » a été, semble-t-il, leur mot d’ordre. Elles sont passées de siège en siège. Un coup devant, un coup derrière… un coup on se parle chacune depuis notre siège (avec moi au milieu si tu visualises toujours). Et que je te secoue MON siège pour se lever, sauter, poser les pieds de tout ce petit monde. Celle de devant a même commencé à escalader son siège, pensant ensuite escalader le mien, afin de rejoindre celui de sa super-nouvelle-copine-à-la-vie-à-la-mort. Tu visualises toujours bien? Mon regard dissuasif l’a stoppée net. J’ai aussi joyeusement servi de passe-stylo, passe-dessin, passe-gâteaux. J’ai passé 8 heures à réfréner des pulsions violentes. Bouh. Pas bien. 8 heures à supporter tant bien que mal de ces sales gosses ce que j’interdis à mes gosses.

2013-06-17-3731600ba7e11eddaff9d2c2c654531d

(Source image ICI)

Je revois les mères des gamines, des connasses en puissance  qui ont laissé faire, toutes à leurs siestes, leurs livres, leurs films, avec le prétexte éducatif qui justifie le laxisme. Mais si tu sais, celui qui consiste à laisser l’enfant explorer, vivre, découvrir en limitant au maximum les interdits, voire en n’en mettant aucun. Pourquoi pas. Faites ce que vous voulez… mais chez vous. Ne venez pas nous faire chier, mon dos et moi!

Je revois le regard accusateur des passagers qui m’entouraient, faussement indignés par mon impatience (parce que c’est politiquement correct), mais silencieusement soulagés de ne pas avoir été placés entre ces monstres (parce que c’est politiquement incorrect). Soulagés aussi que les enfants aient choisi de bouger plutôt que de crier. Les cris se propagent. Pas les coups dans le dos. J’étais coupable. J’étais la méchante. Les enfants avaient droit à l’impunité de leur âge. Mais moi j’étais la vieille aigrie qui ne supporte rien. Surtout pas ces morveuses. Les enfants, c’est le mal. Sauf les tiens, j’en suis sure. Hein?

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez moi sur www.lacarne.blog pour mes billets d'humour et d'humeur!
Cet article a été publié dans PENDANT CE TEMPS.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour TURBULENCES EN ALTITUDE…

  1. Wondersissi dit :

    Non mais ce trajet de la muerte…. Le mien a un vrai potentiel de petit *on, mais je suis la mère hystérique du  » ne mets pas tes pieds sur le fauteuil » , du « tu parles trop fort », « arrête de regarder le monsieur », et du coup, moi je passe un mauvais moment mais au moins les gens autour ont la paix!! Non mais, 2 tartes les mères permissives de l’avion, 2 tartes…. Moi je t’ai trouvé fort zen!!!

    J'aime

    • La Carne dit :

      je suis le même genre de mère que toi… jamais zen, toujours à reprendre… j’ai d’autant plus de mal avec les mères qui ne bronchent pas du coup.

      J'aime

  2. ifeelblue dit :

    argh le truc sur le voisin qui pique l’accoudoir, qu’est-ce que ça me met hors de moi!
    mais punaise je compatis tellement, les 8 heures ont du te paraitre interminables… et je suis sidérée par l’attitude des parents. J’aurais pété un plomb! Et à la place des autres passagers, je t’aurais jeté des regards compatissants!

    J'aime

    • La Carne dit :

      ah ben pour les regards compatissants, tu aurais vraiment été la seule! Nan parce que même si je suis sure qu’au fond, ils compatissaient, ils affichaient devant un air agacé pour cette femme (moi) qui ne supportait pas ces gosses… parce que c’est trop pas bien de ne pas supporter des gosses!

      J'aime

  3. agandolphe dit :

    Les enfants des autres sont des boulets, et j’avoue, les miens aussi. Et le plus gros des boulets, c’est moi, leur mère, quand je leur hurle dessus d’arrêter leurs conneries.
    En tout cas, j’admire ton self-control ! Pour bien moins que ça, je fais un meurtre !

    J'aime

  4. lydouee dit :

    J’aurais taper le scandale en exigeant que la mère et sa merdeuse changent de places avec la mienne et celle de ma fille. Et face aux regards des autres… j’aurais aussi craché mon venin. Rien à carrer de l’avis de gens qui ne me sont rien.

    Je me revois dans un TGV… et là, preuve que les adultes peuvent être aussi insupportables que les gosses…
    Un type téléphonait depuis plus d’1H00 à tout son carnet d’adresses, et parlait comme s’il était seul. J’étais à bout !
    Rappel : il est interdit de téléphoner dans les wagons, sauf aux endroits réservés pour.
    Précision : je me paye en plus des premières pour être tranquille… et loger mon gros derrière confortablement !
    Au bout de ce laps de temps n’en pouvant plus de connaître tout de sa vie, je me suis mise à genoux sur mon siège (il était plus loin derrière) (derrière le siège… pas de moi…) (petite coquine !), et l’ai apostrophé alors qu’il était en pleine conversation et disait à sa correspondante qu’il l’embrassait :  » Eh le greffé du téléphone !… Vous l’embrassez aussi pour moi hein ! Faut dire que depuis qu’on a démarré on connaît toute votre vie, donc j’peux me permettre d’embrasser votre fille ! Et quand Trucmuche rappellera vous lui expliquerez que vous faites caguer tout le wagon depuis le départ à cause de votre manque d’éducation !  »
    Là, il m’a regardé interloqué… a baissé le ton et a murmuré :  » Faut que j’raccroche… on s’énerve !  »
    Une dame m’a regardée et m’a dit :  » Merci « …
    Les autres ont fait mine de ne rien avoir entendu…
    Le reste du parcours a été d’un calme absolu… plus un bruit.

    J'aime

    • La Carne dit :

      la honte! je n’ai même pas pensé à nous faire changer de place!!
      ça me rappelle l’histoire de l’été dernier, la location de vacances, où les voisins foutaient le bordel jusque très tard (très tôt) et très fort. Je suis la seule à avoir réagi alors que clairement, tout l’immeuble devait entendre! un connard de voisin m’a fait chier une fois parce qu’un grain de sable est tombé de ma terrasse sur la terrasse en dessous (qui n’était pas la sienne, et qui était inoccupée)… par contre, quand il a fallu un peu de courage pour aller gueuler après une bande de jeunes, papi n’a pas moufté alors qu’il était juste en dessous d’eux!

      J'aime

  5. fedora dit :

    Arghhhh ! J’aurais aussi eu du mal… c’est clair ! Franchement, les parents de ces gosses sont les coupables… 1) on prend de quoi occuper son gamin dans l’avion (même si le vol est court) ou dans n’importe quel autre moyen de transport 2) on lui fait respecter les règles élémentaires de savoir-vivre en société… C’est aux parents de gérer leurs gamins, pas à leurs voisins de siège (d’infortune ^^). Sinon, pour le bruit, je confirme : 8h de vol avec un bébé hurlant juste derrière nous… Au moins, on n’avait pas ses pieds dans le dos ^^

    J'aime

    • La Carne dit :

      ben là, même si t’avais oublié de prendre de quoi occuper les gosses, ils avaient tous un petit écran avec plein de films, de jeux et de dessins animés… mais bon… on peut pas dormir et surveiller les gosses.

      J'aime

  6. pomdepin dit :

    Tu mérite une canonisation d’urgence plutot, comment as tu fais pour ne pas coller les mères au plafond?

    J'aime

  7. Gaou dit :

    Je suis quand même étonnée que la mère n’ait rien dit. Franchement ça craint. Je compatis…

    J'aime

  8. CaroSelky dit :

    QUand j’ai vu le titre j’ai hésité à lire (jamais pris l’avion, premier vol dans un mois et 5 jours, j’ai eu peur que tu parles de turbulence et autres désagréments!) mais j’ai lu 🙂
    Non mais quelles reloues ces gamines, enfin surtout les mères je dirais, quand même c’est pas croyable !!!!!!!! Je sais pas comment tu as fait pr garder ton calme !

    J'aime

  9. Val1603 dit :

    Nannnn mais c’est clair : les mômes des autres : c’est l’enfer !
    Les miens sont juste parfaits !
    Enfin… ça c’est moi qui le dis !
    Bises La Carne !

    J'aime

    • La Carne dit :

      les miens ne sont pas parfaits (et ce n’est pas la maitresse de la 5 ans qui me contredira (trop la honte))… mais disons que j’essaye de faire en sorte qu’ils ne fassent chier personne à part nous, les parents.

      J'aime

  10. tu es gonflée quand même… Personnellement j’adore les enfants. Ils sont gentils, attentionnés. Quand ils beuglent, il y a toujours une raison.Quand ils vagissent aussi. Et quand ils gueulent, c’est un moyen d’expression. Oui j’adore les enfants. Enfin…. Mes enfants. Pas ceux des autres !
    tu as vécu l’enfer. j’avais la main et le coup de pied au cul qui me démangeaient rien qu’en te lisant….

    J'aime

  11. Je n’ai pas d’enfants et donc encore moi de patience et de tolérance que toi (quoiqu’en vieillissant je trouve que je perds de ma fougue). Je pense que je n’aurais pas tenu. Par expérience je sais que je n’aurais pas tenu. D’abord, j’aurais expliqué aux gamines mon ressenti de manière franche et directe (avec mon regard aimable) et si cela n’avait pas suffit j’aurais interpellé les parents (avec le même regard aimable). Étrangement, et même en ne parlant pas la même langue, il semble que mon message passe clairement. En joker ou pour plus de diplomatie, je demande parfois au personnel de bord d’intervenir.
    Alors je passe pour la chieuse, la méchante, l’aigri, etc mais au moins je passe mon voyage au calme 🙂 Et mes voisins, soi-disant outrés, apprécient aussi finalement.
    Si les enfants m’agacent, je crois que leurs parents m’insupportent beaucoup plus avec leur laisser-aller, incivisme et égoïsme sous prétexte que leur enfant est « la », enfin, leur 7ème merveille du monde ! Car si certains enfants sont chiants c’est surtout à cause de leurs parents.

    J'aime

  12. Meghan dit :

    T’es trop vilaine ! Tu aurais dû céder ta place en réclamant avec force et courage une coupette de champ à l’hôtesse ! ( et tant pis pour la boîte noire, le règlement … tu aurais été libérée en cas de crash ! … Imagine : l’avion s’écrase (pô de bol…), mais tu survis !!! ( YES ! WINNER !!) Et du coup tu t’appelles …..euuuhhh …truc machin et tu as 6 ans….. … ….. ) N’empêche…. pendant 5 secondes tu aurais étais L.I.B.R.E !!! :p 😀

    J'aime

    • La Carne dit :

      l’hôtesse a vu… elle ne pouvait pas ne pas voir étant donné que j’ai ralé devant elle. Elle n’a pas bronché. Normal.
      il m’est arrivé très souvent de changer de place, quand l’avion n’est pas plein, pour avoir plus de place pour mes jambes notamment. Là, l’avion était plein.

      J'aime

  13. Nicky dit :

    Seigneur! C’est TELLEMENT ça! Mais quand on n’a pas d’enfant et qu’on se permet de faire la moindre remarque, c’est nous les démons!
    Dernier voyage à Montréal, j’avais une classe de CP dans l’avion. Ils était trois en réalité mais le bruit était identique…
    Chants, questions, cris, pleurs, exclamations. Les coups de pieds dans le siège, aussi. Sauf que j’avais l’impression que le gamin cherchait réellement à m’expédier mon siège. Il avait aussi trouvé très amusant de baisser et relever la tablette sans arrêt.
    Après quelques regards de fille pas sympa, la mère lui a gentiment demandé d’arrêter car cela disturbait la lady in front of you, sweetie. -_-

    Quand au gamain qui hurlé pendant tout le vol pendant que sa mère se contentait de dire « chut » sans relever les yeux de son bouquin, je ne vais même pas en parler de peur de me faire arrêter par les services sociaux pour diffamation envers un mineur.

    Merci pour cet article tellement vrai. 😀

    J'aime

  14. Huuu j’aurais pas eu ta patience, 👿
    Et qu’est-ce que faisaient les hôtesses pendant ce temps là??? Elles doivent rétablir le calme, nooon??! C’est un peu leur boulot…..???

    J'aime

    • La Carne dit :

      ah mais c’était calme!! pas de cris!! pas de bruit excessif! c’est bien pour ça qu’aucun autre voisin n’a réagi. L’hôtesse a vu… je me suis énervée devant elle… elle a préféré faire comme si tout allait bien.

      J'aime

  15. marion dit :

    Les baffes se perdent…pour les deux mères qui n’ont à aucun moment réagit !!!!! Nana mais sérieux ! Je fais toujours attention aux pieds sur le fauteuil du passager d’en face, la règle d’or : on chuchote et je prends tout ce qu’il faut pour occuper ma monstrouille qui finalement passe son temps à pioncer… Une seule fois, j’ai du gueuler : la femme assise devant ma fille l’a complètement pourrie alors qu’elle avait malencontreuseusement tapé dans son fauteuil ! Ca a chauffé pour la passagère !!!

    J'aime

    • La Carne dit :

      tes gosses finissent par pioncer??? mais quelle chanceuse tu es!!! dans le sens du retour, les miens ne ferment pas l’oeil… ou alors 10 minutes symboliques…

      J'aime

  16. Blue Edel dit :

    Oh mon dieu, te lire me fait l’effet de m’entendre… je me savais bougon dans certaines situations (en ce moment je suis au taquet d’ailleurs et ça se limite pour l’instant qu’au train, 40 mn… au delà je crois que je craquerais)
    jeudi dernier, Fiston qui était avec moi a halluciné, j’ai encore raccorché le téléphone de quelqu’un…. qui racontait sa vie avec des gros bisous toutes les deux secondes, j’en pouvais plus…
    En attendant les voyages en avion, c’est parfois une vraie cinécure !

    J'aime

  17. Tarielle dit :

    Je trouve que tu as bien pris sur toi quand même! Je crois que j’aurais interpellé les mères 36 000 fois s’il l’avait fallu, et refait l’éducation de leurs filles sous leurs yeux (puisqu’elles ne réagissaient pas)! Bon après, je comprends aussi qu’au bout d’un moment on baisse les bras parce qu’on se fatigue plus qu’autre chose à s’énerver… Mais je pense que j’aurais fini par demander à l’hôtesse de se débrouiller pour régler le problème! Me changer de place ou donner une pénalité aux 2 mamans. Parce que mon billet, je l’ai payer, moi aussi!! Je ne voyage pas aux frais de je-ne-sais-qui! Alors pourquoi je devrais passer 8h infernales alors qu’elles se la coulent douce???

    J'aime

  18. La Carne dit :

    des pénalités? suis pas sure que ça existe… 😉 j’avoue que du coup, je redoute le prochain vol!!

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s