CETTE IDEE FOLLE D’INVENTER L’ECOLE!

Les années que j’ai passé à user mes culottes sur les bancs de l’école ont davantage ressemblé à un parcours du combattant (dont les profs étaient les obstacles, malgré eux) qu’à un long fleuve tranquille.

ane

Ma maitresse de CM1 était plutôt sympa. Un jour, je l’ai mordue, pour de vrai. Je ne me souviens plus pourquoi, mais j’avais une raison valable, c’est évident. E-VI-DENT! Elle ne m’a pas punie et n’a pas prévenu mes parents. Je n’avais pas dû faire assez mal. Elle était vraiment sympa. Dans ma grande mansuétude,  j’ai arrêté de la mordre.

Au collège, en 5ème ou 4ème, j’avais un prof principal vraiment con. Tellement con qu’un jour je lui ai signifié sa connerie par un « gros con » haut et franc . Il en a fait tout un pataquès et a convoqué mes parents. Ça m’a value une gifle. Personne n’a voulu savoir pourquoi j’avais dit ça. Je ne me souviens plus aujourd’hui ce qui a déclenché ma colère. Mais j’avais une raison valable, c’est évident. E-VI-DENT! Je lui ai fait des doigts d’honneur cérébraux tout le reste de l’année.

En terminal, le prof de philo, un brin philosophe (contrairement aux idées reçues, ce n’est pas donné à tous les profs de philo), s’est mis au défi d’entendre le son de ma voix. Il a pensé (c’est un prof de philo je te rappelle) que me coller au tableau devant une classe de charognards en attente d’une ado mal dans sa peau à becter, était la solution. Je suis restée muette. Persuadé qu’il finirait par avoir ma peau mes mots, il a fait durer la torture le plaisir. Je suis restée de longues minutes, debout devant la classe, sans lâcher la moindre parole. Il a cédé. Il a lu le devoir écrit, support supposé de mon oral silencieux, et a commenté:  « c’est dommage, c’était pas mal! Je vous renverrai au tableau bientôt. Préparez-vous » . Il n’a jamais osé retenter l’expérience. Il avait une raison valable, c’est évident. E-VI-DENT! J’ai pu passer le reste de mon année à baver tranquillement devant son charme sans faille…

Adulte, je suis retournée en formation. C’était mon choix. Ma volonté. Mais j’ai trouvé sur mon chemin une prof pénible qui semblait ne pas s’être aperçue qu’elle avait une adulte en face d’elle et non une gamine de 15 ans. Le clash a été inévitable. J’ai trouvé également un directeur d’école persuadé, sous prétexte d’être psy, de me connaitre sans me connaitre (tu me suis?). Je lui ai dit, sur le ton le plus malaimable possible, qu’il était temps, à son âge avancé, qu’il réalise qu’un psy n’était pas omniscient. J’ai ajouté qu’à mon âge (bien moins avancé que le sien), je n’accepterai aucune remarque sur mes choix. Comme toutefois il s’autorisait à en faire, il ne devait pas s’étonner d’en recevoir en retour (le fameux effet boomerang). J’ai donc évoqué son incompétence totale et vraisemblablement irrécupérable du fait d’un ego surdimensionné.  J’avais une raison valable de dire ça, c’est évident. E-VI-DENT!

Aujourd’hui, j’explique à mes enfants à quel point l’école est importante. J’exige qu’ils respectent leurs enseignants. Quand la maitresse du 10 ans s’est plainte du ton sur lequel l’enfant lui avait répondu, j’ai fait la leçon à l’enfant. Au fond, j’ai trouvé qu’il avait eu une raison valable de lui parler comme ça, c’est évident. E-VI-DENT! Plus au fond encore, j’ai trouvé qu’il n’avait pas assez osé. Au tréfonds, j’ai estimé que cette conne n’avait pas sa place dans une école. Finalement, on a retiré l’enfant de cette école, et j’ai pu dire à la directrice ce que je pensais d’elle et du reste de sa clique. On ne se refait pas.

Sacré Charlemagne!
Mais la cloche a sonné, la rue est à nous… que la joie vienne!

Je vais rendre ici hommage à la maitresse de la 5 ans. Cette grande dame a su composer avec la personnalité de chaque enfant. Elle a su se faire respecter et faire preuve d’autorité tout en respectant et en écoutant ses élèves. Elle aime ce qu’elle fait. Elle le fait avec passion et énergie. Elle a conscience de l’importance de ce qu’elle fait et de l’importance de chaque enfant.
Un grand merci Madame!

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article a été publié dans WHAT ELSE?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour CETTE IDEE FOLLE D’INVENTER L’ECOLE!

  1. pazzapa dit :

    Tu me fais rire mais c’était évident E-VI-DENT….Eh oui, chaque enfant est différent et a une personnalité différente, heureusement. C’est pour ça que le métier d’enseignant, ça ne doit pas être évident évident tous les jours non plus

    J'aime

    • La Carne dit :

      c’est ce qu’il fait qu’il ne doit pas être évident… c’est aussi ce qui devrait le rendre passionnant… mais il semblerait que les élèves qui ne rentrent pas dans le moule ne soient pas forcément bien considérés. Mais, je me répète, ce billet n’est pas un plaidoyer contre les enseignants! 😉 c’est juste une sorte de retour sur expérience. 🙂

      J'aime

  2. fedora dit :

    J’aime beaucoup ta conclusion (note le reste aussi ^^). J’aimerais que TOUS les enseignants soient comme la maîtresse de la 5 ans… Si seulement…

    J'aime

  3. axelle57 dit :

    Heureusement qu’il y en a des comme ça pour sauver la profession 😉

    J'aime

  4. Cristophe dit :

    Heureusement qu’il y a la fin du billet sinon on pourrait croire que tu as un problème é-vi-dent avec les enseignants. d:-)

    J'aime

  5. Bernieshoot dit :

    c’est une perle cette maitresse !

    J'aime

  6. Catwoman dit :

    J’aime bien la conclusion. Heureusement qu’il y a ce genre d’enseignant et c’est E-VI-DENT qu’ils devraient tous être comme ta maîtresse de CM1 et celle de ta 5 ans…

    J'aime

    • La Carne dit :

      cette maitresse a mis la barre très haut. le 10 ans, en maternelle et au CP avait eu des maitresses très bien. Vraiment. Mais cette dame avait un truc en plus. Toujours avide d’apprendre aux enfants. un plaisir. 🙂

      J'aime

  7. Aileza dit :

    Il y a la même proportion de cons, de feignants et d’incapables dans l’éducation nationale que dans n’importe quelle profession sauf qu’un mauvais prof, c’est plus grave qu’un mauvais jardinier mais moins grave qu’un mauvais chirurgien^^.

    J'aime

    • La Carne dit :

      c’est clair que les enseignants n’ont pas le monopole en matière d’incapacité. mais attention hein, loin de moi l’idée de généraliser. Puis moi, l’école, je n’ai JAMAIS aimé ça. Personne n’a su me donner le gout de tout ce système… j’étais une élève atypique. asociale ils disaient. Je ne parlais pas. 🙂

      J'aime

  8. Charlie Dupin dit :

    J’en suis restée aux doigts d’honneur cérébraux. Je me prosterne.
    Plus sérieusement, j’ai eu la chance d’avoir des profs géniaux en général mais j’ai également connu des incompétents. La place de l’élève est important et exige une écoute. Ce dont tous les profs ne sont pas capables.

    J'aime

    • La Carne dit :

      j’ai rencontré de très bons enseignants aussi… mais clairement, l’école « classique » ne me convenait pas. J’y ai végété des années… j’ai redoublé deux fois et suis partie sans le bac… un échec total… Aucun prof n’a provoqué le déclic… ni moi non plus.

      J'aime

  9. Pooky dit :

    J aime ta façon de voir les choses 🙂
    Je m y retrouve

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s