DEPECHE-TOI!

Ma grand-mère avait coutume de dire que devenir parent change un homme et une femme (et un chien et un chat ; surtout un chien et un chat. Foi de Carne). Ses mots exacts, pleins de sagesse, étaient: « Oh les gosses c’est épuisant! » … donc ça vous change un homme et une femme. CQFD. Ma grand-mère savait de quoi elle parlait. Cinq enfants à son compteur. Ça vous forge une mère.

Avoir un enfant (un chien ou un chat) enseigne la patience, de gré ou de force. C’est c’qu’on dit. Ma grand-mère et son martinet aussi. J’ai vraisemblablement loupé une étape dans l’apprentissage schmilblickien parental. La patience est un concept qui m’ennuie. Au moins autant que cuisiner des crêpes. Aucun rapport entre les deux, mais en ces temps nauséeux de chandeleur (je n’ai pas encore digéré la dernière galette!), la comparaison m’a semblé de bon aloi.

DSC01625

Dans le monde impitoyable des mères parfaites (tu sais, celles qui sont incapables de compassion et de compréhension envers les mères imparfaites), on évoque souvent, entre autres violences faites aux enfants, l’acte inqualifiable de dire très, trop souvent « Depêche-toi! » à sa progéniture. Bouh. Pas bien. Entre les mères culpabilisantes (parfaites donc) donneuses de leçons et les mères qui culpabilisent (à force de leçons, ça finira bien par rentrer. Certaines fileront enfin droit), on a droit à tout un panel de leçons de vie outrancier.
Autant le dire tout de suite, tous ces discours me filent la gerbe. Une bonne grosse gerbe.

J’ai une enfant de 6 ans, vive, dégourdie, drôle, belle et tellement intelligente, cultivée (elle maîtrise (poke l’accent circonflexe) déjà une bonne partie du répertoire de Jean-Jacques. Elle fait ma fierté). Mais elle fait tout au ralenti, par gout, par envie. Parce qu’entre enfiler une première chaussette et une deuxième, il y a tout un monde de choses à faire (chercher les crottes dans son nez, chanter, habiller cette pouffiasse de Barbie, lire, cacher la crotte enfin trouvée aux tréfonds de son nez etc.).
Elle mange lentement, marche lentement, s’habille lentement (les chaussettes, mais pas que (une fois, je l’ai vu faire un truc avec une manche de pull enfilée et pas l’autre)(sans doute une urgence crotte de nez), et se déshabille encore plus lentement ; elle met le dentifrice sur sa brosse à dents en plus de temps qu’il ne m’en faut pour faire dix crèpes (toujours rapport à la chandeleur la comparaison)(de toute façon je m’en fiche j’ai fait des endives au jambon à la chandeleur). Elle fait tout tranquillement (sauf les conneries)(mais c’est une autre histoire). Elle aime prendre son temps, même quand on n’a pas le temps de prendre du temps.

p1000871-modifier-1

Alors les mères parfaites, je vous merdouaille amicalement ou pas ! M’organiser pour éviter de devoir dire trop souvent « depêche-toi » à mon enfant? Prendre le temps de lui laisser le temps? Une belle idée, sur le papier. En pratique, des calculs savants prouvent qu’à l’impossible nul n’est tenu (foi de ma grand-mère). Respecter le rythme de ma 6 ans est, à certaines heures stratégiques du jour ou de la nuit, mission impossible.

Si je voulais m’épargner chaque matin les 300 « depêche-toi » (à la louche) que je lui assène tout en respectant son sacro-saint rythme, j’ai compté que je devrais lever ma fille vers 4h34 (environ) chaque nuit. Sans oublier que j’oblige ma gosse à partir le ventre plein (idée à la con sans doute) ; il faudrait donc rajouter une bonne heure à son chronomètre. Pour le trajet, il faudrait compter entre 10 et 15 minutes supplémentaires. Je ne te parle même pas du caca matinal (ah ben si j’en parle) qui, sans des répétitifs « t’as fini de faire caca?! » demanderait, grosso modo, 30 minutes en plus (faire caca est toujours accompagné, dans son monde, de chant, conversation imaginaire, comptage du carrelage, rêveries en tout genre…). L’école, elle, ferme ses portes, quoiqu’il arrive, à 8h30. Et les weekends ne sont pas à rallonge. Alors ma petite chérie: « Dépêche-toi putain de bordel de merde! »

5354-alice-au-pays-des-merveilles-tim-burton

Comme j’ai la fâcheuse préférence de laisser ma gosse dormir le matin (et moi avec!), j’ai décidé en mon âme et conscience que dire, crier ou brailler 300 fois « dépêche-toi » chaque jour était un mal pour un bien, même les matins où ça part en cacahuète. Si cette décision fait de moi une mère violente, un tyran (marre-toi, mais c’est ce qu’on peut lire ou entendre de certaines mères), et bien écoute, je pense réussir à vivre avec cette idée. Plutôt bien même.

Ce billet est partageable… même (et surtout?) aux mères parfaites que vous connaissez!

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article, publié dans WHAT ELSE?, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

74 commentaires pour DEPECHE-TOI!

  1. Marie Kléber dit :

    Me dit pas qu’il y a des gens assez givrés pour penser que dire ‘dépêche toi » à son enfant s’apparente à de la maltraitance!!!
    Je le dis plus de 50 fois par jour – mon escargot porte bien son surnom…Autant il y a des moments où je lâche prise, autant parfois c’est juste IMPOSSIBLE.
    Que la mère qui n’a jamais dit « dépêche-toi » une fois dans sa vie nous jette la première pierre!

    Aimé par 1 personne

  2. Catwoman dit :

    Tu n’as rien compris au schmilblick ma petite carne … Tu dois arrêter de lui dire « dépêche toi » tout en la laissant faire à son rythme et dormir autant qu’elle le souhaite ta 6 ans ! C’est à toi de lui apprendre le tout (sans martinet ni punition) …

    Là, voilà, ça c’est fait. J’aurais été une mère parfaite au moins une fois dans ma vie.

    Je ne te donnerai pas ma méthode car je vais perdre toute crédibilité en tant que « mère parfaite » …

    Aimé par 1 personne

  3. Hélène dit :

    Comme c’est drôle, j’ai la même à la maison …
    Sauf qu’elle a le double d’années de la tienne, et que les « dépêche toi » que je lui assène depuis des années restent apparemment sans effet !
    Il va te falloir apprendre la patience, de gré ou de force !

    J'aime

  4. carrie4myself dit :

    Chacun a son rythme et elle doit te trouver super speed comme maman!
    Enjoy et have fun 😀

    J'aime

  5. unicks79 dit :

    je deviendrais folle et je serais une mère encore plus imparfaite que toi je pense!

    J'aime

  6. babidji dit :

    Comment te dire que moi j’ose même dire « mais maaaaaagneuhhhhh toi  » avec les décibels qui vont avec sinon je pense que mes enfants seraient descolarisés !!! voilà voilà voilà moi ça me fait bien péter de rire tous ces conseils … certes il faut faire gaffe à son vocabulaire donc je ne dis pas « bouge ton cul » c’est déjà bien non ?

    J'aime

  7. Aileza dit :

    J’ai rigolé en te lisant 😀
    Tu peux me dénoncer auprès du grand collège des mères parfaites si tu le souhaites et du coup racheter tes fautes^^.

    J'aime

  8. Moi aussi les mères parfaites me donnent la nausée… Moi aussi je supplie mon Loulou de se dépêcher et ça lui passe largement au dessus de la tête… Il n’a d’ailleurs pas l’air d’être maltraité… Donc merci pour cet article plein de bon sens !

    J'aime

  9. Ouf, me voilà rassurée! Je suis donc fière d’être une mère imparfaite. Même que des fois, il m’arrive de lui dire zut (à mon fils, pas à mon chat) (faut pas déconner non plus)

    J'aime

  10. Cécile MdL dit :

    Merci pour ton article drôle (avec accent circonflexe) et si vrai.
    Perso, je pense que les enfants des mères parfaites font tout parfaitement, à la bonne vitesse toussa mais nous, mères normales d’enfants normaux, on ne peut pas comprendre. J’essaie de me rappeler si ma mère me demandait de me dépêcher et je ne m’en souviens plus du tout. Comme quoi, de dire « dépêche-toi » ne traumatise que les mères parfaites

    J'aime

    • La Carne dit :

      nan mais c’est bien la non violence… mais ça vire parfois à des exagérations n’importe quoi! A écouter certaines mères, tout traumatise les gosses… faut pas pousser!

      J'aime

  11. Lydie B. dit :

    Tu veux parler de ces mères parfaites qui considèrent également, que faire chier les voisins en laissant leurs morveux s’exprimer pleinement est un mal nécessaire à l’épanouissement de leur précieuse descendance ?!

    J'aime

  12. axelle57 dit :

    Je note que je suis une mère forgée puisque j’ai 5 enfants au compteur ;-). Et du coup, je saute l’étape mère parfaite ou imparfaite (en vrai, je suis une mère imparfaite parce que le « dépêche-toi, je l’ai dit plein de fois -ben oui, 5 enfants, ça multiplie par 5 les risques de le dire- 😉 )

    J'aime

  13. Marike & Co dit :

    Je peux témoigner de l’autre côté de la barrière ! Petite, je me suis abîmée dans la contemplation de mes chaussettes et au bout d’un (certain) temps, quand ma maman a râlé pour que je passe à l’action, je lui ai répondu que je savais pas laquelle était la gauche et laquelle était la droite… (véridique !), alors je te rassure, ça ne devrait pas l’empêcher d’avoir une vie normale, la seule « séquelle » que j’ai c’est que je suis incapable de manger chaud, vu que j’ai jamais mangé chaud de ma vie, vu que je faisais 20 mn de sculpture/méditation sur nourriture entre chaque bouchée…
    ^_^

    J'aime

  14. Mélaine dit :

    Au nom de toutes les mères imparfaites, merci. Moi aussi, j’ai une fille de 5 ans (et demie c’est important!) qui prend son temps pour tout et comme toi, me lever à 4h34 n’est pas envisageable. Ma fille me dit que je suis toujours pressée. Et j’avoue que j’ai culpabilisé, surtout en lisant des articles de mères parfaites. J’avais pris de « bonnes » résolutions que je n’ai pas pu tenir. Et puis j’ai réalisé que non je n’étais pas pressée mais qu’elle, elle était dans son monde et que la moindre chose pouvait l’emmener très loin dans ses rêveries si je ne la ramenais pas à la réalité avec un « Dépêche toi on va être en retard ». Et si seulement, il n’y avait qu’elle comme ça à la maison mais elle tient ça de son père…

    J'aime

    • La Carne dit :

      si le père s’y met… bon courage!! Quelque part j’admire ma 6 ans… elle n’est pas d’une nature stressée… mais entre stressée et respecter un minimum le timing… il y a une marge… hein? 😉

      J'aime

  15. TheMouse dit :

    J’adore!!!… Je ne suis donc pas la seule mère (im)parfaite!!!

    Aimé par 1 personne

  16. pomdepin dit :

    Ouf, j’ai cru que j’avais parlé par inadvertance de la même chose que toi aujourd’hui. Mais à part taper sur les mères parfaites, c’est pas du tout le même sujet…commentaire totalement hors sujet donc, mais rassurée.

    J'aime

  17. Lucky Sophie dit :

    Et si ce sont les enfants qui disent « Depeche-toi -sans accent- » à leur maman, c’est de la maltraitance ?! 😉 Sophie (qui aime bien comater 1h devant son premier café du matin)

    J'aime

    • La Carne dit :

      mon 10 ans a toujours peur d’être en retard… il me stresse à regarder l’heure toutes les 3 minutes! C’est pénible hein! 😉 Mais lui il n’a pas le droit… c’est l’enfant merde! 😉

      J'aime

  18. fedora dit :

    Et merde La Carne ! je viens de découvrir que j’étais une foutue mère qui maltraitait quotidiennement sa gosse… (mais moi, j’ai fait des crêpes ! na !) (enfin, techniquement, c’est le barbare qui les a faites) ^^

    J'aime

  19. Axelle Fox dit :

    Dans notre famille, l’Homme, le microbe n°2 et moi-même sommes toujours à 100 à l’heure et inexplicablement la n°1 est comme ta 6 ans, jamais speed ! J’ai conscience que c’est parfois un peu violent pour elle de vivre dans une famille où passé le petit déj (le seul moment où elle est plus speed que nous) on est tous au taquet donc comme toi je passe ma vie à lui hurler de se dépêcher alors même qu’un jour elle m’a dit « maman j’ai le super pouvoir de la lenteur ! » 😦
    Sinon on peut faire un club des mères violentes (et qui ne jouent pas avec leurs enfants parce que c’est chiant !)

    Aimé par 1 personne

  20. CaroSelky dit :

    Minimi aussi est adepte du papillonage. Tout prend du temps. TOUT. J’ai ri avec le passage de ta puce aux WC mais c’est exactement ça . Elle compte les carreaux, cherche les toiles d’araignées, révise sa comptine, calcule le 1/13 de Pi sûrement… au lieu de faire popo….
    Maman calme moi ? J’ai pas l’option « patience » de série. .. j’ai du mal à rester caaaalmmmeee . Dépêche toooooi !!

    J'aime

  21. aggieagit dit :

    Il y a quelques semaines, j’ai pris conscience qu’on leur disait trop « dépêche-toi » le matin, alors on a essayé d’être plus cool. Ca a fini en pétage de plomb!! (10 minutes après avoir entamé son petit-déj, ma loupiotte en était toujours au même point: elle attendait qu’on lui donne une paille pour boire son nesquick…)

    J'aime

  22. J’ai un loustic dans ma classe qui vit au même rythme que ta six ans. Sa mère dépense une energie folle à faire ce que tu décris et se démène pour éviter le portail fermé, sans grand succès (je compatie chaque matin, j’ai eu le même at home, et j’arrivais difficilement à l’heure dans ma propre cour…) Un jour, je préviens la classe que pour la sortie du lendemain, le départ en bus est prévu à 8h30 précises, aucun retard toléré. Réponse du loupiot : »moi j’ai pas l’habitude de me presser… » Ce n’était pas une menace ou une insolence, juste un état de fait, un bête constat. J’ai répondu : »C’est dommage parce qu’on ne t’attendra pas. » Pas une menace, un état de fait. Pas une violence inouïe, juste le principe de réalité en action. Paf. Mais comme je suis une maitresse imparfaite, quand je l’ai vu au bout de la rue arriver en retard, j’ai fait stopper le bus pour le récupérer in extremis : la maman en panique, le petit monsieur parfaitement zen… sales gosses… 😊

    Aimé par 1 personne

    • La Carne dit :

      ben tu vois… moi je n’aurais pas fait arrêter le bus… je sais, c’est horrible… mais je me dis que, à un moment, s’ils ne voient pas les conséquences, ils ne changeront rien… nous sommes toujours à l’heure à l’école, finalement… parce que… disons que j’ai su être persuasive… et que des conséquences sont tombées… comme tu dis… le principe de réalité.

      J'aime

  23. Hara-Kiri dit :

    On parle du jour où l’instit de Lacadette (un copain) m’a appelée parce qu’elle était en classe en chaussons? J’avais du trop dire « dépêche-toi, on va être en retard » (deux accents circonflexes!!!!). Elle pleurait que maman avait oublié de lui mettre ses chaussures! Mauvaise mère!

    J'aime

  24. Hahaha merci pour ce post lacarne. Je suis pas mere Mais Je suis exactement comme toi avec mes neveux. Meme pire…Je les menace s’ils ne se depechent po

    J'aime

  25. Maintenant que la fille a 8 ans et qu’on lui a cassé les pieds tous les matins avec depeche-toiiiiiii, et bien c’est elle qui m’attend devant la porte le matin, l’air excédé que je n’aille pas plus vite.
    Elle veut être à l’école dès l’ouverture à 8h20.
    Ça change la vie, j’en reste même bouche-bée.
    Ça va arriver tu vas voir!

    Et au fait Poker pour le circonflexe ^^^^

    J'aime

  26. Trenty dit :

    t’inquiète pas, j’ai la même fois 2 🙂

    Bon là, où tu peux t’inquiéter, c’est qu’elle a bientôt 9 ans pour la 1ere et que ça n’a pas changé 😉

    J'aime

  27. Nanou dit :

    ben là je découvre qu’il y a des mères qui arrivent à vivre sans avoir à dire « dépêche toi » ! En tout cas je n’en fais pas partie ! Peut être bien que ça va m’empêcher de dormir cette nuit j’sais pas encore

    J'aime

  28. Oh tiens ! 😉 Cela me rappelle de vieux souvenirs : moi, aussi mère indigne et 100 mille volts, fiston grand rêveur…. et donc sourd …. à mes incantations de disque (vinyle) rayé…
    Courage… ça va normalement « légèrement »….s’accentuer 😉 au passage de l’adolescence… :mrgreen:

    J'aime

  29. doume dit :

    Fais lui des crêpes au petit déjeuner, elle pourra les manger en allant à l’école ! 🙂

    J'aime

    • La Carne dit :

      ah oui mais non. Parce qu’en plus d’être une mère violente, j’ai des principes. Le petit dej se fait à table, sans télé et en famille! 😉

      Aimé par 1 personne

      • doume dit :

        Oui, je vois bien que nous avons des conceptions très différentes de la vie (peut-être à cause de parcours de vie différents ?)
        Je perçois (mais je me trompe peut-être ?) que tu les élèves comme de futurs guerriers, alors que je pense que la vie réserve de telles vacheries, qu’autant que l’enfance se passe dans la douceur.
        Moi c’était biberon de chocolat jusqu’à 5 ans, devant la télé bien sur …
        J’ai plus de questions que de principes. 🙂
        Bises

        J'aime

        • La Carne dit :

          sans les élever comme des futures guerriers, je suis vigilante à ce qu’ils ne croient pas que la vie est remplie de bisounours qui ne voudront que leur bien… et qu’il y a des contraintes dans la vie… notamment horaire. 🙂
          Je te rassure, j’ai plus de questions que de principes aussi. 😉 J’avoue même que dans mes peu de principes, certains sont critiquables, même pas moi! 😉 La télé… à table… c’est non (sauf le pied d’un bon film avec plateau télé)… mais ça vient sans doute du fait que, enfant, la télé était toujours allumée à table… et que, de fait, nous n’avions pas le droit à la parole. J’ai opté pour du radical: pas de télé à table. 🙂 bisous

          J'aime

          • doume dit :

            En fait, je crois que le petit déj des mômes devant la télé, ça m’arrangeait bien.
            Parce que moi, le matin, faut pas me causer.
            T’as déjà vu la pub Ricoré ? La dame avec le nuage autour de la tête, c’est moi !! 🙂

            J'aime

  30. Ping : VOUS REPRENDREZ BIEN UNE PETITE REFORME? | LA CARNE

  31. lyloo dit :

    Je viens de découvrir ton blog sur hellocoton, j’adore cet article il me ramène quelques années en arrière où mon mot « favori » était dépêche toi, mon fiston à maintenant 18 ans et je lui dis encore « dépêche toi » comme quoi je ne l’ai pas traumatisé. Belle journée à toi et je pars lire tes autres articles et puis tien je m’abonne pour ne rien louper.

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s