MA NUIT AVEC MARTIN WEILL…

L’autre nuit, entre deux insomnies, j’ai rêvé de Martin. En tout bien tout honneur. Même mes rêves sont trop sages. Les rêves, ce n’est plus ce que c’était.

469839547-epuisement-couverture-linge-de-lit-fatigue-pied-etre-humain

Tu ne connais pas Martin? Je pourrais être sa mère, ou presque. Il a 30 ans, ou presque. Parle toutes les langues possibles, ou presque. Est journaliste, totalement. J’aime ses reportages, rigoureusement. J’aime son style, pleinement. Tu as pu voir Martin dans feu (je me comprends) le petit journal. Tu le retrouves maintenant, toujours chez Yann, dans Quotidien, tous les jours, ou presque. J’attends toujours la suite de ses aventures avec impatience.

arton60903

Bref. J’ai rêvé de Martin. Je te raconte.

En courant pour un reportage, Martin a bousculé ma fille sans s’en apercevoir. Voyant le coeur de mon coeur pleurer sur le sol, je cours après Martin, souhaitant qu’il lui présente des excuses. Je le rattrape. Il m’écoute et part s’excuser gentiment.  De fil en aiguille, nous bavardons. Un échange sympathique, amical, intéressant.

martin-weill_width1024
Mes parents nous croisent. Ils me font comprendre qu’étant mariée, je n’ai pas à parler à un autre homme que mon mari, que cette discussion en pleine rue est inconvenante, que, décidément, je suis incapable d’agir avec dignité (mes rêves sont parfois de grosses salopes castratrices). Martin continue de parler. Je continue de l’écouter. Il m’explique qu’il n’a pas d’enfant, qu’il n’en a pas encore envie, qu’il trouve sa vie passionnante et savoure cette chance, qu’un enfant n’y a pas encore sa place. Je lui réponds qu’il a raison de profiter de sa vie, de cette liberté. Mes parents repassent par là. Ils me soulent. Je préfère me réveiller plutôt que de supporter leur moralité moyenâgeuse.

Bref. J’ai passé la nuit avec Martin Weill, ou presque.
Faites des rêves qu’ils disaient…

ob_c468d9_10-bonnes-raisons-de-se-lever-plus-to

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article, publié dans MON MOI, MON SURMOI ET MON ÇA, PENDANT CE TEMPS..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour MA NUIT AVEC MARTIN WEILL…

  1. Sophie Noël dit :

    😉

    Aimé par 1 personne

  2. Marie Kléber dit :

    Les nuits ne sont pas toujours apaisantes ni apaisées. J’en suis revenue des rêves nocturnes! Je me fais avoir à tous les coups…

    J'aime

  3. carrie4myself dit :

    Tsss meme tes parents « te hantent » dans tes rêves, donne des coups de pieds/reprend maitrise sur tes rêves!
    Je ne connais pas le gars du tout… donc je te laisse pour tes rêves ou plus si affinités 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Manue dit :

    Oh ‘est mignon :). Ben faut lui envoyer ton billet 🙂

    J'aime

  5. Oh là, ça c’est du rêve qui fait ce qu’on appelle du nettoyage, qui évacue la vapeur avant que ça pète ! 😉

    J'aime

  6. Distrayante dit :

    Haha, j’adore les parents qui s’incruste dans le rêve. En ce moment mes rêves sont étranges car ils sont trop proches de la réalité, c’est perturbant.

    J'aime

  7. zenopia dit :

    On néglige trop souvent une utilité cachée des enfants : permettre de faire des rencontres… les gosses sont un formidable outil de drague !! si, si, c’est du vécu ^^
    Bisous

    J'aime

  8. Excellent! J’ai jamais rêvé de Martin… mais je l’adore! 😉

    J'aime

  9. Aileza dit :

    Ta vie nocturne est pleine de surprises 😀

    J'aime

  10. Kiara Papillon dit :

    T’es parents ont l’air d’être des gens adorables !

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s