VOLER, C’EST MAL! (LEÇON DE VIE DU JOUR)(C’EST CADEAU)

Nous sommes en Italie depuis une semaine. Une semaine de soleil, de chaleur (si on met de côté les deux jours où le thermomètre n’est monté qu’à 27 degrés à l’ombre. On a failli sortir les petites laines. Un scandale. Jamais contents ces français!). Bref. Nous sommes en Italie. Dans la région des Pouilles précisément. Le talon de la botte italienne.

Les routes de cette région sont bordées d’oliviers. Des forêts d’oliviers, à perte de vue. On a aussi aperçu des champs de pastèques, melons, citrons, clémentines, figues de barbarie. Autant de bonheur culinaire sous les yeux c’est magique. Autant de bonheur culinaire interdit à portée de main, c’est frustrant.

A force de passer et repasser sur ces routes, la frustration a muté en une sorte de revanchard «putain, c’est pas deux figues en moins qui vont ruiner l’agriculteur! Je voudrais bien goûter, moi, une figue directemnt cueillie de l’arbre!». A force de passer et repasser et ressasser, j’ai craqué.

« Arrête-toi là viiiiite!» que j’ai crié à l’homme ! «Mais viiiite! Iciiiii ! Lààààà!». La voiture a ralenti. Une petite marche arrière et quelques mètres plus tard, nous étions garés devant un champs de figuiers de barbarie. «Bon, y a personne, j’y vais !». N’écoutant que mon courage ma gourmandise, j’ai sauté de la voiture (à l’arrêt. Je suis une warrior avec des limites). J’ai couru, essoufflée, vers les figuiers à trois mètres de moi. Tu peux rire. Quand tu auras couru trois mètres sous d’abominables 46 degrés (jamais contents ces français!), on en reparlera. N’écoutant que mon courage (donc), je n’ai pas entendu les cris de l’homme et du 12 ans. J’ai saisi à pleines mains deux figues. Je les ai arrachées à leur arbre. Enfin… quand je dis arbre, je devrais dire cactus.

Dans mon élan de citadine attardée, je n’ai pas vu les épines, je n’ai pas entendu les alertes de l’homme et de l’enfant. Toute à mon envie et à ma crainte de me faire prendre par un mafieux en cavale au milieu de cette campagne déserte (on est en Italie quand même!), j’ai attrapé mon dû j’ai volé deux figues. Mes mains s’en souviennent encore. Des centaines (ne vois là presque aucune exagération stylistique) d’épines minuscules mais sadiques, se sont plantées sur mes doigts, sur la paume de mes mains. Partout. Aucun pli n’a été épargné.

Nous avons cherché un magasin pour acheter une pince à épiler. «C’est bien, avec le soleil de la plage, on verra bien les épines» qu’il a dit l’homme. Chouette!

Pour trouver un magasin ouvert entre midi et 16 heures, heures de la sieste, il faut s’accrocher. Une pharmacienne en train de baisser ses rideaux nous a reçus. J’ai tenté d’expliquer ce que je voulais. J’ai mimé, avec mes mains épineuses. L’homme a dit que si je montrais mes mains, elle comprendrait ce que je cherche. Hors de question. La honte était plus forte que la douleur. Personne ne devait savoir. Alors j’ai mimé encore, me souvenant combien j’étais nulle, enfant, à Devine ce que je mime. La pharmacienne a joué le jeu : « un collyre ? Du produit pour lunettes? Du lexomyl? Un psy?». J’ai mimé encore et encore. Elle a fini par comprendre et me présenter les pinces à épiler qui étaient juste sous mes yeux. Parfois, je me fatigue toute seule.

C’était hier. Ce matin encore, je retire des épines. Voler, c’est mal !

Sinon, tu peux aussi aller lire, voter et partager les deux nouvelles que j’ai présenté pour le prix littéraire e-crire aufemin! Hygiénique rencontre et Dilemme! Merci à toi!

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article, publié dans PENDANT CE TEMPS..., est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour VOLER, C’EST MAL! (LEÇON DE VIE DU JOUR)(C’EST CADEAU)

  1. edwige dit :

    J’espère qu’au moins elles étaient bonnes ces figues !!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  2. Sophie WowMum dit :

    Désolée mais Jai ri 😂😂

    J'aime

  3. Martine dit :

    Si ce n’était pas naturel, je dirais que c’est une ruse de l’agriculteur pour protéger ses figues des voleurs ^^ hahaha… elles étaient bonnes au moins ?

    J'aime

  4. axelle57 dit :

    Ben oui, en même temps, des figues de barbarie, rien que le nom devrait pousser à la méfiance 😉 XD. Les as-tu doublement appréciées ?
    (et puis j’ai ri aussi)
    (non mais quel exemple pour tes enfants =P)

    Aimé par 1 personne

  5. carrie4myself dit :

    On ne vole pas, de plus les figues de Barbarie aie ouille aie y a plein d’épines. Mais comme ça tu auras appris quelque chose… LOL

    J'aime

  6. Lucky Sophie dit :

    Et alors, tu les as goûtées au moins ? (J’espère que tes mains vont mieux)

    J'aime

  7. LYDIE dit :

    Va en Catalogne ! On en a plein… la côte en est farcie. Et gratos. Ça pousse comme du chiendent. ^^
    Et si tu vas en Catalogne nord… tu pourras voler pêches, brugnons, abricots (les meilleurs au monde), cerises (idem)… sans risque de blessure !

    J'aime

  8. LYDIE dit :

    Re. Com de mon mec cette fois après que je lui ai expliqué…
    Elle n’avait qu’à commencer par les olives, c’est moins dangereux.
    Et…
    Pour les épines : ça n’est pas une pince qu’il fallait, mais du papier collant. Tu sauras pour la prochaine fois.
    Mon mec, ce spécialiste.

    J'aime

  9. Cassandre dit :

    Bonjour Céline,

    Voler c’est mal et la gourmandise est un vilain défaut…et si on mélange les 2..ça donne une bonne leçon…^^

    J’imagine le mime chez la pharmacienne, je pense aussi que montrer tes mains aurait été + simple..ton homme est de bon conseil, il est logique..c’est la force tranquille, je trouve cela rassurant…

    Comme récompense de toutes ces péripéties, j’espère que tu as pu goûter aux différents fruits défendus..-)

    Bon dimanche !! Bisous !!

    J'aime

    • La Carne dit :

      Nous n’avons pas pu gouter les figues, faute de pouvoir les « désépiner » 😉
      Je sais bien que l’homme avait raison… mais je n’ai pas pu montrer mes mains, toute honteuse que j’étais! 😉

      J'aime

  10. zenopia dit :

    Déjà on appelle ça « aller en maraude » ^^ ça revient au même mais c’est moins… euh… ou plus joli peut-être ^^ mais en maraude, faut être prudente hein ^^

    J'aime

  11. MarieH dit :

    Histoire qui pique donc 😉
    Sinon, j’aime bcp Dilemme, sujet polémique abordé par l’angle amoureux très joliment écrit (mais je crois qu’il y a une coquille… que fait le prénom Nathalie au milieu ?)

    J'aime

    • La Carne dit :

      très piquante! 😉
      Merci pour Dilemme. Oui en effet, une erreur de prénom. Mes nombreuses relectures ont fini par m’aveugler. 😉 Tu n’as pas aimé Hygiénique Rencontre?

      J'aime

      • MarieH dit :

        J’ai laissé moi aussi deux ou trois coquilles dans la mienne (si tu veux la lire, c’est « la valse à trois temps ») ; visiblement, trop relire ne sert pas à grand chose 😉
        Je n’avais pas lu Hygiénique rencontre, c’est chose faite ! Très bien amenée ! Les rayons des supermarchés sont décidément de véritable scène de théâtre ou la vie se joue de nous avec cocasserie et tendresse !

        J'aime

  12. Marie Kléber dit :

    Voler c’est mal – je crois que tu vas t’en souvenir pendant un petit moment ma pauvre!
    Je me demande bien la tête que faisait la nana de la pharmacie…

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s