L’IRONIE EN UNE LEÇON OU L’ART DE SUPPORTER SON ADO. ACTE 2.

L’acte premier ayant suscité de nombreuses réactions, voici l’acte deux. La fin de l’histoire. Ou plutôt, restons lucides, la fin de l’épisode.

L’homme et moi ne sommes pas des parents cools. Surtout moi. Je peux même être dure, intransigeante et exigeante. A la maison, il y a des chefs: les parents. Il y a des enfants: les enfants. Les uns détiennent l’autorité. Les autres le droit de ne pas être d’accord.

Nos enfants ont le droit de s’exprimer, d’avoir des avis différents des nôtres (du verbe contrarier ses parents), d’avoir des projets différents de ceux que nous pourrions imaginer pour eux. Nos gosses ont le droit d’être en colère, tristes, contrariés, énervés. Ils n’ont pas le droit de nous manquer de respect. Nous n’exigeons pas leur amour. Nous exigeons leur respect. Nous exigeons d’eux une certaine honnêteté, une volonté de faire de leur mieux dans tout ce qu’ils entreprennent, y compris ce qu’ils n’ont pas choisi (comme l’école). Nous n’exigeons pas de bons résultats (même si nous en rêvons). Nous exigeons qu’ils fassent de leur mieux. S’ils se plantent (des verbes se tromper,  énerver ses parents) par manque de travail, zéro tolérance (du nom dictature). Nous entendons malgré tout le fait qu’ils ne peuvent pas toujours être au taquet (du verbe faire plaisir aux parents).

Nous ajustons nos pratiques éducatives (tu sens l’ancienne éducatrice?) au quotidien, en maintenant fermement nos principes de base (de l’expression faites ce que je dis mais pas ce que je fais). Ici, on peut négocier parfois (synonyme de rarement), mais pas sur qui détient l’autorité. Pas non plus sur les menus, l’heure du coucher, les règles, les limites, etc. Non. Ce n’est pas l’armée. C’est notre vision de l’éducation, de ce qui est bon pour un enfant.

L’autorité n’est pas un mot qui me fait peur. Ni en théorie, ni en pratique.  Elle est primordiale et va de paire avec le respect (qui lui-même ne va pas forcément de même avec l’autorité). Les mots, punition, interdiction, sanction ne me font pas peur non plus. Dire non encore moins. J’avoue sans honte que le dialogue est parfois au dessus de mes forces, que souvent je crie, je hurle (du verbe beugler), je jure, je promets le pire. J’avoue avec honte que parfois aussi j’ai tapé, de rage, par faiblesse, par ras le bol. Toujours avec regret, excuses et un douloureux sentiment de médiocrité (synonyme de parent indigne ou grosse merde).

Le cadre posé, voici la suite de l’acte 1.

Le 12 ans est rentré du collège, visiblement toujours en colère. Je n’étais pas encore en état de parlementer avec lui. J’ai donc fait court en exprimant clairement et fermement un point essentiel: « je te préviens, je t’interdis de m’insulter. JE te l’IN-TER-DIS! C’est bien clair?! » . Il a acquiescé mollement (du nom adolescent-pas-fini). Je l’ai envoyé dans sa chambre en lui expliquant que je n’avais pas envie de l’avoir en face de moi pour le moment, et en le prévenant qu’une sanction pour ces mots et cette attitude IN-A-DMI-SSIBLES arriverait en temps et heure (synonyme de l’expression: rira bien qui rira le dernier).
Il est donc monté dans sa chambre. A fait ses devoirs en silence.

Plus tard il est venu me voir: « maman je viens m’excuser (du verbe: manipuler quelqu’un). Pas pour que tu me donnes ce que je veux après (?!) mais parce que j’ai compris quelque chose. » … « Qu’est ce que tu as compris?! » … « J’ai compris qu’il ne fallait pas de contredire le matin. » … « Hein? Quoi? Tout ce que tu as compris c’est qu’il ne fallait pas me contredire le matin?! Mais t’es con ou quoi (des noms couillon, benêt, crétin)? (j’ai prévenu, je jure, j’insulte même). Evidemment que tu as le droit de me contredire! Tu te gènes rarement d’ailleurs! Alors arrête de te foutre de moi (du verbe se contrefoutre synonyme de putain faut pas pousser mémé dans les orties!)! Tu as le droit de me contredire! Par contre tu n’as pas le droit de m’insulter, de me manquer de respect! Et de piquer une crise parce que tu n’as pas eu ce que tu voulais alors qu’on avait un accord! Alors tu retournes dans ta chambre pour réfléchir à tout ça!« 

Il est temps de vous donner la cause de tout cette mierdasse (du nom merde). C’est parti à cause d’une paire de chaussure en toile! Du lourd. Du grave. On avait fait un pacte. « Ok pour les acheter (du verbe se ruiner pour ses gosses), mais quand il pleut ou que la météo annonce un risque de pluie, tu portes les autres, celles qui laissent tes pieds et tes semelles orthopédiques qui coutent un bras (du verbe se ruiner pour ses gosses) au sec et t’évitent une énième infection pulmonaire, et le tout sans faire de crise » . Deal ok. En théorie (synonyme de dans tes rêves).

En pratique (synonyme de la vie est une salope): une crise, puis deux les jours de pluie. Celle raconté ICI était la énième.

Je l’aurais claqué. Je crois avoir pris une de ses chaussures pour lui filer un coup sur le bras avec (du verbe avoir honte). J’ai hurlé. Crié. Juré. A bout. Ouais. La crise de trop. Tout ça pour ça.

Bref. L’ado-pas-fini a été puni.

Impossible de le priver d’ordinateur. Il n’en a pas et a un accès uniquement scolaire ou très limité au notre. Impossible de le priver de console. Il n’en a pas. Impossible de le priver de téléphone. Il n’en a plus pour le moment, rapport à un non respect des règles avec l’objet du diable, et au fait qu’il a très vite compris comment débloquer la chose. Impossible de le priver de télé le soir. Il ne regarde pas la télé le soir. Non. Ce n’est pas l’armée. C’est toujours notre vision de l’éducation, de ce qui est bon pour un enfant.

Nous l’avons puni. Pas de chaussures en toile pendant un moment (synonyme de très longtemps) et interdiction d’aller à l’anniversaire d’un pote. Si une seule crise a encore lieu, l’an prochain, je choisirais une unique paire de chaussures (synonyme de les plus moches), en plus d’une autre punition.  Le 12 ans a aussi vivement été conseillé  (du verbe menacer) sur le fait de se tenir à carreau les prochains jours, mois, années! L’homme pense que la privation d’anniversaire est trop dure. De manière générale, il trouve toutes les punitions trop dures. Sauf celle de débarrasser la table… ce qui pour moi n’est pas une punition mais une chose normale. On a encore quelques réglages à faire pour être raccords. Je pense que si on ne marque pas le coup, il recommencera vite. Donc pas d’anniversaire. Fin du débat. J’aurais puni plus fort si les enfants n’avaient pas conscience de nos divergences d’opinion, à l’homme et moi. En en rajoutant, je me serais enfoncée un peu plus dans le rôle du parent méchant. Et de ça, j’en ai assez.

Pour répondre à tous vos commentaires, en vrac: le clouer à la porte de la grange est une idée, mais nous n’avons pas de grange. Nous n’avons pas trouvé de punition constructive, en lien direct avec l’insulte. Mais nous n’avons pas voulu laisser passer ça. Donc punition par défaut qui nous a semblé « mieux que rien » . Je ne pense pas que le 12 ans porte un jour la main sur nous. Mais je sais que tout le monde peut se tromper. Moi y compris. Je ne minimise rien. Je suis plutôt du genre à dramatiser pour tout. Alors on essaye de faire au mieux. Enfin là, c’est moi qui m’y suis collée. Mes gosses ont du répondant oui. Sans doute rapport au fait qu’on leur laisse avoir leurs propre avis et qu’on les autorise à les formuler. Il n’a pas trouvé de plaisir dans la punition. il a bien tenté un « je m’en fous » . Ce à quoi j’ai répondu que s’il s’en foutait tant que ça, nous pourrions aussi lui interdire d’aller aux prochains anniversaires qui ne tarderaient pas à arriver. Je n’ai pas arrêté de lui faire à manger. Je ne fais pas à manger quoiqu’il en soit. Enfin si… mais bon. Encore quelques années? Je ne sais pas si ma finesse et ma vivacité d’esprit tiendront.

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article, publié dans PENDANT CE TEMPS..., est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour L’IRONIE EN UNE LEÇON OU L’ART DE SUPPORTER SON ADO. ACTE 2.

  1. Sophie dit :

    Comme tu dis : faites des gosses…

    J'aime

  2. Hara-Kiri dit :

    J’attendais la suite avec impatience! C’est chose faite! Pas facile de gérer des ados, mais je te jure qu’on s’en sort un jour. Et même, si,si, c’est possible, qu’on arrive à en rire avec eux (quand ils sont bien adultes)… Mais je sais aussi qu’en attendant, on se sent très démunis, qu’on sent les gamins malheureux et qu’on l’est aussi. Je n’ai aucune recette miracle, j’ai fait au mieux avec les miennes, avec des erreurs, des coups de gueule, des nerfs en pelote et des envies non avouables! Je ne me permettrai pas non plus de te donner des conseils. Tiens bon la barre, tu m’as l’air de savoir le faire, et bon courage.

    J'aime

  3. redredwineee dit :

    Débarrasser la table… punition ? OBLIGATION OUI 😀
    Moi je dis que tu as bien réagi, je trouve pas que ce soit l’armée mais juste l’éducation, la BONNE éducation 🙂
    Moi aussi j’ai déjà tapé (mère indigne I know) , moi aussi je gueule, moi aussi je les laisse s’exprimer, je discute, etc
    Pas de télé, pas d’ordi, pas de téléphone… (bon ils ont 3 et 7 ans aussi mais le 7 ans a déjà eu 3 tablettes et 2 gsm qu’il a cassé.) (oui je mets du temps à comprendre)
    Et je suis fière parce que ils me disent qu’ils m’aiment tous les jours et aiment la vie qu’ils ont. Je suis « fière » aussi parce que maintenant je n’ai quasi plus besoin de crier parce que en 1 regard ils comprennent qu’ils ont intérêt à filer droit.
    Bon par contre… la crise d’ado arrive à grands pas et elle elle me fait vachement peur ! 😀

    J'aime

  4. Murielle dit :

    Ah ah! Ça me fait plaisir de lire ça! Pas de sadisme ici, juste que du coup je me sens moins seule. J’aime bien (beaucoup) les règles, et qu’elles soient respectées. Pour moi, le cadre est essentiel dans l’éducation d’un enfant. Beaucoup de choses sont permises tant que ça ne deborde pas. Mon entourage me regarde souvent de travers(#jugemoi) ou plaint mes gamins (bien sûr ! )mais je reste persuadée que c’est la bonne manière (puisque c’est la mienne, mouarf!)
    Bon courage et des camions entiers de patience pour affronter et vivre au mieux cette difficile période.

    J'aime

  5. isabelle dit :

    Ha ben voila la punition est tombée ! j’adore la façon de présenter ses excuses de ton fils, genre : je ne t’ai pas insulté au bon moment, t’es pas du matin …. rholalalalala ! bon j’espère que cela va se calmer, bon courage la carne !

    J'aime

  6. petitdiables dit :

    Tu m’as bien fait rire en tous cas, même si ce n’est vraiment pas pareil ici! ^^

    J'aime

  7. carrie4myself dit :

    Il a beaucoup de caractère. Il faut qu’il arrive a réfléchir plus calmement, être moins impulsif, moins blessant. L’adolescence n’arrange rien, ce n’est que le début.
    Peut être aller voir un psy si tu crains que cela empire trop?
    Debarasser la table, aider a mettre la table, a nettoyer sa chambre, a sortir les poubelles, a donner a manger aux animaux, s’en occuper, les brosser, sortir avec eux, ramasser les feuilles dans le jardin… sont des choses tout a fait standard!!! Il ne s’agit pas de punitions.

    J'aime

  8. Catwoman dit :

    Euh, moi, quand mon fils fait une crise pour savoir quelles chaussures mettre, j’appelle ça un caprice. Mon fils a 5 ans… Il a conscience de se comporter comme un gosse de 5 ans ?
    Bon, sinon, je ne pense pas que tu as été trop dure. Il y a des limites à ne pas franchir, qu’il a allègrement dépassées en l’occurence. Bref, encore une fois: bon courage !!!

    J'aime

  9. othilie dit :

    bah moi je trouve que tu as super bien géré 🙂

    J'aime

  10. celine dit :

    Bravo ! J’espère que je ferai aussi bien avec mon 11 ans qui commence aussi sa crise d’ado. Ici, le problème ce sont les devoirs. Il a du mal à concevoir cela comme une priorité. Alors que c’est une des miennes. (avec le respect mais ça pour l’instant, pas de souci)
    Du coup, forcément on est pas d’accord !
    Niveau éducation, j’ai les mêmes principes que toi et si je le laisse s’exprimer  » Maman, il y a d’autres priorités que les devoirs, s’amuser par exemple », je lui rappelle vite que en tant qu’enfant et moi parent  » Mes priorités sont ses priorités c’est à dire les devoirs ».
    Bref, pas simple d’être parent d’ado 🙂

    J'aime

  11. TiteZat dit :

    C’est très bien ma Carne ! J’ai la même vision de l’éducation. Un vrai régal ! HA HA ! Sinon un conseil, commande au papaNouël des camions de patience !!!
    Nous avons connu cela jadis, mais je suis agréablement surprise aujourd’hui de voir qu’elles sont devenues de jeunes adultes avec leurs principes et de jolies valeurs (que nous leur avons transmis 😛 Attends, c’est du boulot !!!! ). Et tu sais quoi, c’est le grand kiffe !!!!! 😉
    Mais je t’avoue que certains jours …. je les aurais bien tondues, hi hi !!!
    Et ce qui m’amuse, c’est toujours à cause d’un truc ridicule …. comme beaucoup de choses 😛
    Ha la la mais ce sont nos amours …. chaque étape est un cadeau … avec ses rires, ses coups de gueule …. la vie !
    Bisouilles, bonne continuation et tiens bon la barre, capitaine 😉

    Aimé par 1 personne

  12. Meghan/Morrigan dit :

    Enfin la suite !!! AAAahhhh !!! Ben tout s’explique !!! T’étais fâchée + l’autre itou = fâcherie familiale matinale (Naannn j’insiste pô sur matinale ! Pff… tout de suite !). Tu gères au quotidien, avec fermeté pour les limites (surtout la politesse et le respect et tu as bien raison) tout en sachant être ouverte et tolérante pour le reste. Perso je trouve que tu combines très bien le truc !!! Et puis il arrive à tout le monde de péter un câble quand le vase est plein. Peut-être était-il dans ce même cas d’esprit itou (une fâcherie avec des cop’s, une mauvaise note à arriver et il sait déjà qu’il va se prendre un savon….). T’inquiète La Carne, nous sommes toutes des mauvaises mères avec des réflexions tordues et des états d’esprit et d’humeur ! Tu gères bien ! Continues !

    J'aime

  13. Méline dit :

    j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. intéressant. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.

    J'aime

  14. Melgane dit :

    Eh ben ! T’as pas fini x) Encore quelques années pour le 12 ans, oui, et ensuite… ce sera le tour de la petite !

    J'aime

  15. sofry33 dit :

    Tu as tout dis! Je partage la même conception de l’éducation. Comme le dit Titezat plus haut:
     » Nous avons connu cela jadis, mais je suis agréablement surprise aujourd’hui de voir qu’elles sont devenues de jeunes adultes avec leurs principes et de jolies valeurs (que nous leur avons transmis 😛 Attends, c’est du boulot !!!! ) ».
    Adichtaz!

    J'aime

  16. Quel plaisir de lire cette suite … et de voir ce qui m’attend plus tard … 😉

    J'aime

  17. ermite-athee dit :

    Bonsoir
    Je passe souvent te lire , à chaque fois tu me tires un sourire ( ce n’est déjà pas mal ) , puis tu me fais réfléchir ( c’est bien mieux ) : J’ai un fils dont j’ai obtenu la garde lors du divorce en 1980 , ( maintenant , il est marié à une adorable épouse et une aussi adorable fille , bientôt une seconde )
    Je ne lui ai  » inculqué  » que quelques  » consignes  » pour qu’il puisse s’intégrer dans la société . Comme je travaillais , il rentrait seul de l’école , se préparait seul son goûter , faisait sa vaisselle et m’attendait sagement en faisant ses devoirs puis regardant le télé ou des B.D . N’ouvrait à personne en mon absence .Ne recevait des copains qu’avec ma permission etc… (Tout çà , je l’avais contrôlé , en le suivant sur le chemin du retour de l’école par exemple ou en rentrant plus tôt que prévu , je sonnais alors à la porte sans rien dire : Il n’ouvrait pas ! Savais que ce n’était pas moi vu que j’avais la clé ……
    C’était le bon temps ….Nous étions heureux tous les deux .
    F.

    J'aime

  18. zenopia dit :

    En même temps, si tu veux, un jour, le vendre en pièce détachées, mieux vaut continuer à bien le nourris… si, si 🙂 (j’ai un humour de merde et j’assume ^^)

    J'aime

  19. Belle réaction parentale. Félicitations pour les valeurs inculquées. Un jour, ils en prendront conscience. A mon sens, l’essentiel n’est pas de savoir si tu es trop dure mais qu’ils ne doutent jamais (hors moments de colère) de l’amour que tu leur portes… Courage !

    J'aime

  20. Amelie Fenu dit :

    je suis pour l education et les valeurs pour se construire mais je trouve quand meme le recit violent … surtout a 12 ans et pour une paire de chaussure … mes petits ne sont pas encore ado mais j’ai eu des parents tres dur ( internat , ecole prive catholique , pas de copain garcon a la maison , regle pour tout , pas d ordi de console de portable, ma mere n etais pas taxi etc ) bref … a 14 ans je suis partie , emancipee a 15 ans et je ne suis jamais revenue . je ne le prend pas comme un echec j ai reussi au final mais je me souvient de ce sentiment qui me prennait aux tripes de me dire que pour etre libre je devait partir , pour ne plus « subir » le fait de n etre « qu un enfant  » et pas un etre a part entiere . les regles oui , l ascendant sur etre dependant non pour moi ( ce n est que ma vision et mon histoire chacun est libre hein )

    J'aime

  21. Koalisa dit :

    J’ai bien ri, je l’avoue… Bon, ils finissent par grandir, hein ! Un jour mon fils aîné m’a avoué qu’en y repensant il se trouvait très c.. quand il était ado… 😉

    J'aime

  22. Ping : Entendre ton rire comme on entend la mer - EGALIMERE

  23. Ping : Et entendre ton rire comme on entend la mer - EGALIMERE

  24. Ping : LES ETATS D’ESPRIT DU VENDREDI #3 | LA CARNE – LE BLOG

  25. agandolphe dit :

    Bon, la punition, ok. Pas mauvaise idée. Mais pour éradiquer le problème… As tu tenté le vermifuge ? L’exorcisme ? Je dis ça… 😜

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s