UNE SOURIS BLEUE, UN DRAGON ET UNE LICORNE

Alors que certains livres ne me donnent pas envie de tourner les pages,  j’ai parfois du mal à en fermer d’autres. « Une souris bleue, un dragon et une licorne » fait partie de ces livres que  j’ai ouverts sans avoir envie de les refermer.

Après un très long silence, Hara Kiri nous a raconté, sur son blog, la naissance de son livre J’ai été surprise. Elle a écrit un livre?! C’est fou?! Ça écrit des livres un Kiri?! (Oui, j’ai honte). Les mots de cette toute nouvelle romancière au sujet de son premier bébé littéraire m’ont donné envie. Marie Belfaud a réalisé son rêve et nous le confie, à nous, lecteurs. Banco!

J’ai lu. Au fil des pages, j’ai rencontré Lucie Goldman (ouais! Comme mon Jean-Jacques)(ouais, mais parait que ça n’a rien à voir). J’ai découvert son univers, sa famille, ses amis, ses amours, ses emmerdes (Coucou Charles). Au fil des mots, je me suis attachée à tous ces personnages. Jamais trop ou pas assez, ils sont  justes. Vrais. Vivants.

Je me suis projetée dans cette histoire. J’ai été l’amie, l’aimée, l’aimante, l’amante même. J’ai plongé dans ces vies, tête la première, tripes entortillées et coeur accroché. J’ai été tour à tour Lucie, Anne et même Jean-Marc ou encore Thomas. J’ai accompagné Lucie dans ses quêtes. J’ai vu son regard sur la vie et les gens évoluer au détour de difficultés, de découvertes, de rencontres.

Ça parle de quoi Une souris bleue, un dragon et une licorne?

« Lucie, jeune illustratrice fuit sa vie parisienne et trouve d’abord refuge chez son frère, puis s’installe seule à la campagne. Cette fuite se transformera en quête. Quête de son passé et de celui de sa famille, et quête de ses envies, ses peurs et son avenir. Sur fond de Shoah, de culpabilité du survivant et de violence, mais aussi de tendresse, d’amour et de rencontres, elle va tenter de se construire et de bâtir une vie calme et sereine.

Au fil des pages, on rencontre un ami-frère mieux que ça ; un écrivain un peu mégalo totalement épris d’envoûtantes rouquines ; un guide tunisien pourvu d’un sourire de soixante-quatre dents ; un infirmier charmeur ; une tante homosexuelle et rentre-dedans ; un homme dans la force de l’âge, épaule solide et soutien sans faille ; un chien nommé Râteau ; une souris bleue héroïne des enfants ; un dragon et une licorne.« 

C’est qui Marie Belfaud?

« Passionnée de littérature et d’écriture depuis toujours, Marie Belfaud publie ici son premier roman. Bretonne d’origine, elle vit en Creuse depuis une quinzaine d’années et écrit dans ce décor calme et verdoyant où elle situe une partie de sa première histoire.« 

J’espère que vous aurez autant de plaisir à lire ce premier roman de Marie Belfaud que moi j’ai pu en prendre. Une lecture aisée, douce, fluide.

A mon tour de vous confier le rêve de Marie! Banco!

Vous pouvez commander Une souris bleue, un dragon et une licorne sur le site de l’éditeur Librinova, ou encore sur Amazon, FNAC et tous les sites de vente de livres en ligneou encore chez votre libraire préféré!

Si vous aimez, n’hésitez pas à propager la bonne parole et à le dire à Marie!

(Billet non sponsorisé. J’ai acheté mon exemplaire et Marie Belfaud ne m’a rien demandé.)

Publicités

A propos La Carne

Retrouvez mes tranches de vie, mes billets d'humour et d'humeur sur www.lacarne.blog ! A très vite!
Cet article, publié dans TESTÉ ET APPROUVÉ, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour UNE SOURIS BLEUE, UN DRAGON ET UNE LICORNE

  1. Marie Kléber dit :

    C’est toujours super émouvant les premiers romans! Merci pour le partage!

    J'aime

  2. Ping : QUAND JE SERAI GRANDE, JE SERAI ECRIVAINE! | LA CARNE – LE BLOG

  3. Rien que pour le titre j’ai envie de le lire. C’est tellement poétique !

    J'aime

  4. Ping : MES ETATS D’ESPRIT DU VENDREDI #6 | LA CARNE – LE BLOG

  5. CABELDUC dit :

    Bonjour, c’est sympa de mettre en avant les nouveaux auteurs, c’est tellement difficile de se faire connaître quand on n’est pas édité par « des grands éditeurs ». Cette histoire était un temps sur le site de nouvelles plumes il me semble. Je n’ai pas eu l’occasion de le lire (j’y ai la double casquette là-bas) mais ton résumé donne envie de le lire. J’espère pouvoir le commander chez un libraire car perso, je ne fais pas de commandes sur le net. Bonne semaine à toi.

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s